Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Le Complexe de Dieu", quand Théâtre et Résilience se conjuguent à merveille

"Le Complexe de Dieu", quand Théâtre et Résilience se conjuguent à merveille
Chers Théâtreux,
 
Dans cette nouvelle lettre, je vais vous parler de résilience et de théâtre - deux concepts qui, à mon sens, sont étroitement liés - mais surtout d’une pièce qui bouleverse, qui émeut, qui ne laisse pas indifférent.
 
J’ai eu le plaisir d’aller découvrir “Le Complexe de Dieu” au Théâtre Funambule Montmartre. Écrit par Antony Puiraveaud et mis en scène par Jean-Luc Voyeux, c’est l’histoire d’un jeune homme qui ne souhaite pas être une victime. Voici un spectacle à la fois engagé, inspirant et fédérateur qui nous embarque et nous captive dès les premières minutes.

L’histoire commence dans le contexte suivant : une troupe de théâtre doit finaliser le montage de son dernier spectacle, à savoir l'œuvre “Tartuffe” de Molière. Matthias, comédien fraîchement arrivé dans la troupe sur recommandation de sa meilleure amie et ancienne colocataire, se prépare à interpréter le rôle principal. Comme tout comédien, il devra trouver son personnage en partant de lui-même, prenant le risque de réveiller peut-être quelques traumatismes…
Crédit Photo : Franck Harscouët

Crédit Photo : Franck Harscouët

Après un traumatisme, que vaut-il mieux ? Passer ses journées à se plaindre et à ressasser sa colère et sa souffrance ? Ou bien faire preuve de résilience en continuant d’avancer malgré tout ? Vu comme cela, le choix peut être évident... mais parfois plus long en fonction des sensibilités de chacun. Aussi, “Le Complexe de Dieu”, c’est l’histoire d’un humain abusé par un homme d’église, qui trouve la force d’avancer grâce à son audace de vivre, son goût du risque et du challenge, pour ne pas agir en victime.
 
Inspiré d’une histoire vraie, l’auteur a eu envie de la théâtraliser pour lui donner de l’impact. Et le pari est réussi ! Nous sommes ici spectateurs de plusieurs personnages de l’histoire sur trois périodes distinctes : la coïncidence familiale, le début de la vie de Matthias - la période de l’abus subit et le début du traumatisme - la phase de résilience, actuellement. C’est un peu une sorte de témoignage théâtralisé qui nous aide à comprendre comment Matthias a réussi a trouvé cette force en lui, non sans mal, mais de manière à trouver le recul nécessaire pour que cela ne ronge pas le reste de sa vie, pour ne pas se laisser détruire par le passé.
 
Dans cette pièce, à la mise en scène très fluide et vivante et aux décors très minimalistes, j’ai été particulièrement impressionnée par le jeu des quatre comédiens et comédiennes, presque toujours sur scène, interprétant chacun plusieurs personnages, et qui m’ont totalement embarquée dans cette histoire - à la fois dramatique et riche d’enseignement. Le tout sublimé par un jeu de lumières nous guidant dans la temporalité de l’histoire.
Crédit Photos : Franck Harscouët
Crédit Photos : Franck Harscouët
Crédit Photos : Franck Harscouët

Crédit Photos : Franck Harscouët

D’emblée, voici une manière intéressante de montrer à quel point le théâtre est - à mon sens en tout cas - un outil essentiel au développement personnel et à la connaissance de soi pour trouver sa voie, son pourquoi, sa mission de vie (d’ailleurs, un grand merci d’avoir montré cela sur scène, dans ce spectacle). Au travers d’une histoire en apparence singulière, j’y retrouve pourtant un écho à beaucoup d’autres expériences de vie, avec cette particularité de m’avoir redonné de la force, du courage, de l’espoir et de l’audace, pour que ma souffrance ne me définisse pas. 
 
Le Complexe de Dieu” est l’une de ces pépites théâtrales qui correspond totalement à ma vision du théâtre dans la vie de tous les jours : à savoir en quoi le théâtre facilite un véritable travail d’introspection pour se connaître soi-même. Une pièce qu’évidemment je vous encourage à aller découvrir, pas seulement pour le message apporté mais aussi pour la qualité de jeu, le moment d’évasion et de poésie amené par les spectacles de manière générale.
 
Sur ce, je vous dis à très vite, et au plaisir de se croiser dans une salle de spectacles, dans la vraie vie, ou bien ici-même, pour un nouveau récit d'aventure théâtrale.
 
Lauriane C., aka La Théâtreuse en Baskets
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lauriane C.

Lauriane, théâtreuse passionnée, décortique et met en lumière le monde du théâtre. Pour ajouter plus de théâtre à la vie, parce que la vie est théâtre.
Voir le profil de Lauriane C. sur le portail Overblog

Commenter cet article