Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

“Je ne cours pas, je vole !”...ou l’art de dépasser ses peurs pour réaliser ses rêves

Découverte théâtrale à l’occasion d’une escapade en Avignon du 15 au 18 Juillet 2021.

Découverte théâtrale à l’occasion d’une escapade en Avignon du 15 au 18 Juillet 2021.

Chers Théâtreux,

Dans cette lettre, je vais vous parler de théâtre et de course à pied. En bref, mes deux sujets de prédilection, mes deux passions, toutes deux réunies dans un seul et même spectacle : “Je ne cours pas, je vole !”. Une pièce écrite par Elodie Menant, mise en scène par Johanna Boyé, et proposée par l’Atelier Théâtre Actuel. Autant vous dire que dès que j’ai vu le titre et l’affiche du spectacle, je savais que mon séjour au Festival d’Avignon commencerait par ce spectacle. J’y ai été attirée comme un aimant et le verdict est que je suis sortie de la salle totalement galvanisée, comme si je venais d’aller courir.

Etre INTOUCHABLE ! Détendre mes muscles… Dans 40 minutes, moi, Julie Linard, je courrai la demi-finale du 800 mètres des JO. 12 ans que je m’entraîne, 12 années que j’attends ces 2 minutes de course avec pour objectif la médaille d’or olympique. Aujourd’hui, j’ai un mental de championne et ce n’est pas ma douleur au tendon d’Achille qui me fera fléchir. Non ! Aujourd’hui je vais marquer l’histoire !

Synopsis du spectacle

Je ne cours pas, je vole !” nous conte l’histoire de Julie Linard, sportive de haut niveau dans le domaine de la course à pied, mais aussi de tous les athlètes de haut niveau en général. D’ailleurs, au fil du spectacle, on est amené à croiser des figures inspirantes telles que Usain Bolt, Laure Manaudou, Rafael Nadal, Haile Gebrselassie, ou encore Rita Mamun. Tous ont ces points communs : la persévérance, la volonté, l’admiration, et le travail acharné… mais à quel prix ? C’est tout le propos du spectacle que je vous invite à découvrir.
Crédits Photo : Aurore Vinot // Avec Vanessa Cailhol, Olivier Dote Doevi, Axel Mandron, Elodie Menant, Youna Noiret, Laurent Paolini.

Crédits Photo : Aurore Vinot // Avec Vanessa Cailhol, Olivier Dote Doevi, Axel Mandron, Elodie Menant, Youna Noiret, Laurent Paolini.

Dans une mise en scène dynamique, sportive, chorégraphiée et poétique, avec peu d’éléments de décor et où l'importance du collectif prédomine, j’ai également été fascinée et impressionnée par le jeu des six comédiens, jouant chacun plusieurs rôles (23 personnages au total), et nous entraînant avec eux leur marathon de l’accomplissement de leur rêve. Autour du personnage principal de Julie Linard, chaque protagoniste nous conte alors son histoire, son rêve et comment il l’a atteint. 
 
Je note aussi la mise en avant de la relation à la famille comme l’un des moteurs et éléments essentiels dans ce dépassement de soi, cette quête de soi. En cela, le spectacle m’a particulièrement touchée, chamboulée.
 
Au travers de l’image de la course à pied, l’accent est rapidement mis sur le dépassement de soi par le sport, la confiance en soi, et le mental. Ce fameux “Mindset” à toute épreuve, ce “Tout est dans la tête” qui nous pousse à ne pas abandonner, à persévérer dans l’effort, ne pas s’arrêter au moindre obstacle. A mon sens, le sport est l’un des plus beaux exemples pour ce message, que l’on peut adapter à n’importe quel obstacle du quotidien. Et le pari est largement gagné avec “Je ne cours pas, je vole !”. Cela nous rappelle l’importance d'oser dépasser ces peurs qui nous paralysent et se sentir plus que jamais vivant. 
Crédits Photo : Aurore Vinot

Crédits Photo : Aurore Vinot

Pourquoi tu aimes courir ?
- Je ne cours pas, je vole !

Extrait du spectacle

Cette citation, qui revient comme un gimmick dans le spectacle, me fait totalement écho, puisque cela représente exactement les sensations que je vis dans ma pratique de la course à pied. Le Running (autant que le théâtre, d’ailleurs) m’apprend à me faire confiance et à me dépasser grâce aux émotions fortes transmises et ressenties. Mon rêve sportif est d’ailleurs de courir un marathon.
 
Pour conclure, je dirais que cette pièce est une véritable invitation à la réalisation de ses rêves, et surtout au fait de ne pas s’abandonner, de persévérer dans ce que l’on aime. Voilà pourquoi je suis sortie très enthousiaste et énergisée de ce spectacle (au point d’en oublier que j’avais dormi 3h la nuit précédente).
 
Encore une fois, j’ai l’envie de remercier chaque membre de l’équipe artistique de cette création, à mon sens nécessaire aujourd’hui, pour le bien qu’elle fait au moral, au mental, mais aussi pour ce formidable moment passé au théâtre où l’on est tout de suite happés par l’histoire. Un spectacle à découvrir, ne serait-ce que pour la transmission de cette envie forte de suivre sa passion, de donner cet élan à réaliser ses rêves en apprenant à aller au-delà de ses peurs, de ses doutes.
 
Sur ce, je vous dis à très vite, et au plaisir de se croiser dans une salle de spectacles, dans la vraie vie, ou bien ici-même, pour un nouveau récit d'aventure théâtrale.
 
Lauriane, aka La Théâtreuse en Baskets.
Retrouvez-moi également sur Instagram : @leguidedutheatreux

Le plus important, c’est de ne pas s’abandonner soi-même.

Extrait du spectacle "Je ne cours pas, je vole !"

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lauriane C.

Lauriane, théâtreuse passionnée, décortique et met en lumière le monde du théâtre. Pour ajouter plus de théâtre à la vie, parce que la vie est théâtre.
Voir le profil de Lauriane C. sur le portail Overblog

Commenter cet article