Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

“Incandescences”...des humains, des singularités, des similarités, et beaucoup d’amour

Découverte théâtrale à l’occasion d’une escapade en Avignon du 15 au 18 Juillet 2021.

Découverte théâtrale à l’occasion d’une escapade en Avignon du 15 au 18 Juillet 2021.

Chers Théâtreux,
 
Dans cette lettre, je vais vous parler d’amour et d’humain. Deux valeurs fondamentales à mes yeux. Deux valeurs que j’ai retrouvées dans la nouvelle création d’Ahmed Madani : “Incandescences”. Un spectacle regroupant une multitude d’histoires singulières, entre réalité et fiction, dont le point commun est la mise en avant de l’amour et des rapports humains. Un spectacle profond et puissant qui ne laisse clairement pas indifférent, et nous apportant un nouveau regard sur la société.
 
Dernier volet de la trilogie ‘Face à leur destin” (après “Illuminations” en 2012 et “Flammes” en 2016), “Incandescences” relate l’histoire de neuf jeunes gens des cités (quatre femmes, cinq hommes), notamment leur vision de l’amour, au travers de leur style de vie, au travers des sentiments ressentis, et de leurs désirs. Chacun d’entre eux joue son propre rôle et raconte sa propre histoire sur scène, mise en avant par la magie du théâtre.

Sans pudeur, tantôt légers, tantôt graves, ils évoquent leur premier « je t’aime », leur premier baiser, leurs premiers émois d’amour. Ce récit universel, joué, dansé, chanté, est l’expression de l’immense joie d’amour qui a engendré notre humanité, c’est aussi un immense éclat de rire qui résonnera longtemps après que les feux de la rampe se seront éteints.

Extrait du Synopsis du spectacle

Avec cette nouvelle création, Ahmed Madani met en scène de jeunes gens non professionnels, issus des quartiers populaires, et dont les parents ont vécu l’exil. L’objectif de ce spectacle - et de cette trilogie “Face à leur destin” - est de montrer et faire entendre le parcours de jeunes peu écoutés, amener de nouvelles approches, de nouveaux points de vue, d’autres visages, d’autres pistes de réflexion, toujours dans une quête de plus de liberté d’être, de bienveillance et de tolérance : un message fort rempli d’espoir qui nous interpelle, nous fait écho et nous fait du bien.
 
Dans une mise en scène chorégraphiée, riche et dynamique, j’ai assisté à un spectacle fort, touchant, aux récits bouleversants. Sur un plateau relativement vide et blanc, on y retrouve notamment des passages en solo, en chorale, mêlés à des jeux de lumières et quelques projections sur écran, rendant les transitions fluides entre chaque récit ou moment partagé. La scénographie plutôt épurée met d’autant plus en avant chaque humain, chaque individu, rendant chaque histoire d’autant plus captivante.
J’ai également eu le plaisir de découvrir la particularité des créations d’Ahmed Madani : les interprètes, âgés de vingt à trente ans, sont sélectionnés à l’occasion de rencontres / auditions dans toute l’Ile-de-France ainsi qu’à Amiens, dans les Hauts-de-France. Ensuite, sous l'œil bienveillant du metteur en scène, ces individus vont alors présenter leur histoire trop souvent passée sous silence - ici autour de l’amour - sur scène, de manière éloquente, confiants et fiers de leurs parcours, avec humour, tendresse et poésie. 
 
Pour ma part, j’ai particulièrement été sensible aux récits de Philippe, de Marbouha, et de Jordan, et par les moments groupés, partagés, où tous les comédiens sont sur scène, complices, bienveillants, solidaires, et généreux avec le public venu en nombre les découvrir.
 
Je profite de cette lettre pour leur adresser à nouveau un grand bravo pour cette performance, pour ces parcours qui inspirent, et pour cette dose d’amour et de générosité transmise au cours de la représentation.
 
Sur ce, je vous dis à très vite, et au plaisir de se croiser dans une salle de spectacles, dans la vraie vie, ou bien ici-même, pour un nouveau récit d'aventure théâtrale.
 
Lauriane C., Théâtreuse Passionnée
Retrouvez-moi également sur Instagram : @leguidedutheatreux
“Incandescences”...des humains, des singularités, des similarités, et beaucoup d’amour
Texte et Mise en scène de Ahmed Madani.
Avec Aboubacar Camara I Ibrahima Diop I Virgil Leclaire I Marie Ntotcho I Julie Plaisir I Philippe Quy I Merbouha Rahmani I Jordan Rezgui I Izabela Zak.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lauriane C.

Lauriane, théâtreuse passionnée, décortique et met en lumière le monde du théâtre. Pour ajouter plus de théâtre à la vie, parce que la vie est théâtre.
Voir le profil de Lauriane C. sur le portail Overblog

Commenter cet article