Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A ceux qui osent rêver et nous faire rêver

A ceux qui osent rêver et nous faire rêver
Cher/e Théâtreux/se, 
 
Paris, le lundi 17 mai 2021. C’est le jour où je suis retournée au théâtre après plus de six mois de sevrage forcé. Ce retour dans une salle a été un chamboulement émotionnel assez fort, autant par l’action en elle-même d’aller au théâtre que par la pièce de théâtre elle-même, qui a su user de tous ses charmes pour m’envoûter et toucher la corde sensible.
 
En fait, je crois que je ne pouvais pas mieux tomber pour une reprise des sorties au théâtre. D’ailleurs, je crois que j’ai envie de dédier cette reprise de la vie culturelle à tous ces artistes, ces rêveurs qui ont l’audace de nous faire rêver.
 
Aussi, dès que j'ai pris connaissance du titre de la pièce, « A ces idiots qui osent rêver », je me suis sentie impactée, concernée, et attirée comme un aimant jusqu'aux portes de cette charmante salle parisienne.
 
J’ai alors suivi cette forte intuition qui m’indiquait que je devais y aller, et puis, je me suis laissée embarquée dans cette comédie romantique aux allures de Lalaland (d'ailleurs, on y notera de nombreux petits clins d'œil). J'y ai découvert ELLE - guidée par la passion, un peu "rock-n-roll", et anticonformiste, et LUI - plutôt maladroit, à la recherche d'une zone de confort et d'une vie moins mouvementée. Deux personnages que tout oppose mais qui vont alors se rencontrer. Deux visions de la vie et deux visions de l'amour opposées... et pourtant, au travers de répliques délicieusement amenées, j'y ai trouvé et ressenti du vrai, du vécu dans mon petit cœur d'hypersensible et de rêveuse à temps complet.

Je ne suis pas une optimiste, mais plutôt une rêveuse.

"A ces idiots qui osent rêver"

J'aime beaucoup ce terme de "rêveurs", et particulièrement la définition qui y est donnée dans cette pièce. C’est l’idée exacte que je me fais d'être une rêveuse : une sorte d'éternelle optimiste qui croit en la vie, au pouvoir des rencontres, au pouvoir de l'Amour (avec un grand A).
 
Ponctuée de citations sur le sens de la vie et de l'amour, avec une mise en scène aux allures très cinématographiques, des musiques entraînantes et même un peu de claquettes et de magie, cette histoire et ces personnages attachants m'ont rappelé à quel point il est bon et sain de prendre le risque de rêver, de croire en la vie, et au hasard des rencontres. 
 
Y Croire. Garder l'Espoir... un peu comme pendant cette pandémie où l'on gardait espoir d'un retour à la « normale », d’un retour dans nos lieux culturels chéris rouvrant et accueillant une foule de gens en manque d'émotions fortes.

Aimer, c'est déjà la moitié de Croire.

"A ces idiots qui osent rêver"

Bref. Je suis retournée au théâtre. C’était exactement comme dans mes souvenirs, avec la petite émotion et l'adrénaline supplémentaires des retrouvailles. Ces retrouvailles qu’on attend avec impatience, qui nous font nous sentir tout chose, qui nous font nous sentir bien, tout simplement.
 
Voilà quelques mois, cher/e théâtreux/se, que je ne t'avais pas écrit. Voilà quelques mois qu'on m'avait retiré justement cette possibilité de rêver, de m'évader en me rendant dans une salle de spectacles. Voilà quelques mois que je me sentais un peu comme une camée en manque de sa dose.
 
J'étais en manque de théâtre, d'art en général, et ça commençait à impacter très fortement mon moral, mon énergie, mon mental. Et puis, il y a eu les dernières annonces - ces fameuses "annonces" auxquelles on est habitués depuis un peu plus d'un an - et puis, il y a cette date du 19 mai 2021 qui sonne comme le début d'une liberté retrouvée, ou plutôt comme une prise de conscience de cette liberté - pour ma part en tout cas. Cette liberté qui est comme une parenthèse à nos obligations quotidiennes. Cette liberté d'être des rêveurs et de croquer la vie à pleines dents.
 
En tout cas, c’est le message et l'émotion que m’ont inspiré cette pièce. C’est dans cet état que je suis ressortie du théâtre : gonflée d’amour, d’enthousiasme, et d’envie de rêver encore en allant au théâtre.
 
« A ces idiots qui osent rêver », une comédie romantique à l'américaine sur le hasard des rencontres, sur l'amour de la vie, sur l'audace de suivre ses rêves et son intuition... car je crois que c'est ce qui fait l'essence de notre liberté la plus précieuse. Aimer. Rêver. Croire. Garder Espoir.
 
Alors, si toi aussi, cher/e théâtreux/se, tu aimerais te retrouver gonflé d’amour, d’enthousiasme et t’évader loin des tracas quotidiens, je ne peux que te suggérer d’aller découvrir ce spectacle, véritable bouffée d’oxygène qui réchauffe le cœur, fait du bien au moral, et déconfinera ton envie d’oser réaliser tes rêves.
A très vite, et au plaisir de se croiser dans une salle de spectacles, dans la vraie vie, ou bien ici-même, pour une nouvelle lettre à toi, humain curieux.
 
 
Lauriane C.
Amoureuse du Théâtre & Rêveuse à temps complet.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lauriane C.

Théâtreuse, Runneuse, Clown, Rêveuse... Lauriane, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de Lauriane C. sur le portail Overblog

Commenter cet article