Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A la découverte du mythique et prestigieux Casino de Paris

A la découverte du mythique et prestigieux Casino de Paris
J'ai eu la chance et le bonheur de découvrir cette salle dans les moindres recoins, en tant que spectatrice et en tant que personnel d'accueil du public, et elle ne cesse de m'impressionner. C'est un lieu où je me sens bien, comme à la maison, et je ne saurais dire pourquoi... C'est, pour moi, un peu comme un endroit magique où je me sens apaisée chaque fois que j'y mets les pieds. Aussi, j'ai eu envie de me pencher un peu plus sur l'histoire de ce lieu mythique...
Située dans le 9ème arrondissement, à proximité de la Gare Saint-Lazare et de la Place de Clichy, cette
majestueuse salle de spectacles parisienne n'est nullement un lieu de jeux d'argent (je ne compte plus le nombre de gens croisés au guichet qui le croyaient à tort). D'ailleurs, le mot "Casino" se réfère au vocabulaire italien et signifie "Petite Maison" (voilà déjà un début de réponse au fait que je m'y sente comme à la maison).
 
L'histoire du Casino de Paris remonte à l'année 1730. A cette époque, sous le règne du roi Louis XV, le Duc de Richelieu se fait bâtir un lieu pour organiser les spectacles de son choix. L'établissement fut, un peu plus tard, baptisé la "Folie Richelieu"
 
Transformé, tour à tour, en parc d'attraction (le Tivoli), en église (anciennement Eglise de la Sainte-Trinité que l'on peut finalement retrouver un peu plus bas dans la rue), en patinoire (hall de loisirs allant de la rue de
Clichy à la rue Blanche), le lieu retrouve des allures de théâtre lorsqu'en 1880 on construit le Palace Théâtre sur une partie de la patinoire. Le Casino de Paris naît alors en octobre 1891, à peu près en même temps que son voisin, le Théâtre de Paris (nommé à l'époque Nouveau Théâtre), occupant l'autre moitié de l'ancienne patinoire.
 
Pendant la période sombre de la Première Guerre Mondiale (1914-1918), l'établissement devient une salle de cinéma et de Music Hall, avant de devenir l'un des lieu incontournables de Revues modernes de l'époque. La première a notamment eu lieu en 1917 avec pour vedettes Gaby Desly et Harry Pilcer, suivi, après la guerre, par Mistinguett, qui est restée la reine incontestée du lieu jusqu’en 1925.
Dévastée par un incendie en 1922, la salle renaît de ses cendres, entièrement reconstruite et modernisée avec une piscine vitrée contenant cent mille litres d'eau, équipée d'un mécanisme pour la faire apparaître sur scène.
 
C'est dès 1930 qu'on y découvre Joséphine Baker (avec les revues Paris qui remue, J'ai Deux Amours et La Joie de Paris), puis Tino Rossi (qui fait ses débuts au Casino de Paris), puis Line Renaud (pour ses débuts en tant que meneuse de revues - avec notamment Désirs de Paris et Paris-Line), puis également Zizi Jeanmaire (dans La Revue, puis Zizi Je T'aime). On peut noter d'ailleurs que, la salle du Casino de Paris a longtemps été associée au nom de  Zizi Jeammaire.
A la découverte du mythique et prestigieux Casino de Paris
A la découverte du mythique et prestigieux Casino de Paris
A la découverte du mythique et prestigieux Casino de Paris
A la découverte du mythique et prestigieux Casino de Paris
A la découverte du mythique et prestigieux Casino de Paris
En 1980, c'est Annie Girardot qui sauve la salle, avec une partie de sa fortune, pour que la salle devienne enfin un haut lieu de spectacles. Et, c'est l'année 1982 qui fait de notre "Folie Richelieu" la salle que l'on connaît aujourd'hui, le Casino de Paris, rompant alors le temps des traditionnelles Revues pour en faire un lieu de spectacles pluridisciplinaires de qualité et dans un cadre prestigieux. C'est d'ailleurs Jacques Higelin et Serge Gainsbourg qui ouvrent le bal de cette nouvelle période où de grands noms de la chanson et de l'humour se succèderont, et puis, plus tard, l'arrivée de comédies musicales telles que Starmania, Le Petit Prince, Tchoupi, Chicago, Priscilla Folle du Désert et des shows surprenants comme Stomp, Les Tap Dogs, Arturo Brachetti, Slava Snow Snow... faisant du Casino de Paris l'une des salles de Music Hall les plus appréciées de Paris.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog

Commenter cet article