Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adieu Les Cons... un film hors normes, délicieusement barré et beau

Adieu Les Cons... un film hors normes, délicieusement barré et beau

Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l'enfant qu’elle a été forcée d'abandonner quand elle avait 15 ans.
Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable.

Cher Théâtreux, Cher Passionnément Curieux,
 
Je ne sais pas pour toi, mais en ces temps de privation de vie sociale, j'ai plus que jamais envie de me changer les idées en me réfugiant dans les salles de théâtre ou de cinéma, dans les livres, dans ma playlist musicale préférée, dans un shooting photo improvisé d'un endroit que j'aime... dans la culture, quoi !
 
Et, j'ai eu envie d'aller découvrir le dernier film d'Albert Dupontel : Adieu Les Cons. Un film qui m'a autant fait rire qu'il m'a remuée et bouleversée.
 
C'est simple, pendant près d'1h30, j'ai souri, j'ai eu les larmes aux yeux, j'ai sursauté, j'ai ri aux éclats, j'ai pleuré... J'ai trouvé ça totalement décalé et beau. Il fallait oser. Il l'a fait. Avec ce film qui, à mon sens, sort des normes (et ça fait beaucoup de bien), Albert Dupontel nous dit, avec finesse et humour, de jolies choses et des choses justes sur notre société actuelle.
 
Une ode à l'Amour... Une ode à la Vie... Une véritable leçon de vie qui nous fait prendre conscience de nos peurs, de nos doutes, de ce qui a du sens ou de ce qui nous manque dans nos vies pour y retrouver du sens.
 
L'un des messages forts de ce film qui m'est resté en tête et ne me quitte plus, se répétant en boucle depuis ma sortie de la salle : Faut pas avoir peur de dire "Je t'aime !" ...et faire ce qu'on aime, ce qui nous anime, ce qui nous fait vibrer, ce qui donne du sens à notre existence, particulièrement en cette période de flou, de peur et de doute.
 
Alors, oui, cher Théâtreux, cher Passionnément Curieux, si toi aussi, tu as envie de te réfugier, comme moi, dans la culture, en cette période de morosité, je ne peux que te recommander d'aller vers un tour dans les salles obscures pour découvrir cette nouvelle pépite de Monsieur Dupontel.
 
A très vite, et au plaisir de se croiser dans une salle de spectacles, dans la vraie vie, dans un projet qui a du sens, ou bien ici-même, pour une nouvelle lettre à toi humain curieux.
 
Lauriane, aka La Théâtreuse en Baskets.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog

Commenter cet article