Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Acid Cyprine, une réflexion drôle et percutante sur la liberté

Découverte théâtrale à l’occasion d’une escapade en Avignon du 15 au 18 Juillet 2021.

Découverte théâtrale à l’occasion d’une escapade en Avignon du 15 au 18 Juillet 2021.

Chers Théâtreux,
 
Pour ce nouvel article, je vais vous parler d’un coup de cœur : un spectacle puissant, drôle, percutant, décalé, et qui bouscule pas mal. Il s’agit de Acid Cyprine, création collective – mise en scène par Alexandre Pavlata – présentée par la compagnie très prometteuse Sapiens Brushing.
 
Acid Cyprine, c’est : quatre femmes qui montent sur scène pour nous parler des femmes, mais aussi de notre rapport à la liberté. Un spectacle qui nous interroge, nous fait rire, et surtout nous fait passer un moment de théâtre émotionnellement fort relatant, par l’imaginaire et le jeu, la place des femmes dans notre société actuelle. Une pièce audacieuse nous embarquant aisément dans l’univers de ces quatre femmes ayant pour point de départ ce qu’elles sont : leurs expériences de vie, elles en tant que femmes, au travers de leur métier de comédiennes.

Je me rends compte que je n’ai pas toujours su dire non quand je n’avais pas envie.

Extrait du spectacle "Acid Cyprine"

Avec Acid Cyprine, chaque situation part d’une chose anodine dont la finalité nous amène à l’énormité
Crédits Photo : Clément Tissot
d’une situation subie, et cela au travers d’images fortes et de visualisations par le théâtre. Ces quatre drôles de princesses en baskets nous font prendre alors conscience du degré de consentement, d’acceptation que l’on met en place chaque jour dans nos vies pour les beaux yeux de la gent masculine.
 
A quel point sommes-nous libres en tant que femmes ? Voici la question soulevée avec ce spectacle qui ne manquera pas de vous surprendre par ses mises en situation pleines d’humour, d’amour, de tendresse, et d’audace.

Acid Cyprine, c'est : un cri de contestation, une rébellion ludique et tragique contre et avec nos limitations pour réinterroger les espaces possibles de libertés dans nos corps, nos vies sociales et intimes de femmes. D’hommes. D’humains.

Acid Cyprine, c’est aussi une très belle complicité entre ces toutes ces femmes sur scène, mais aussi avec le public, de toute évidence conquis par leur générosité, leur énergie et leur audace. C’est une invitation à plus d’humanité, d’amour, de tendresse. C’est une invitation à une profonde affection pour qui nous sommes en
Crédits Photo : Clément Tissot
tant que femmes, pour notre corps, pour se retrouver et retrouver notre liberté d’être et de vivre en pointant du doigt nos limites, s’amusant avec dans des situations aussi bien dans le concret que dans l’imaginaire.
 
Du cliché au tabou, ce sont de nombreux sujets qui se présentent à nous grâce à l’art théâtral. Nos drôles de dames se donnent corps et âme, dans une démesure et une poésie clownesque, pour nous communiquer leurs messages, leurs interrogations, dans une société où l’égalité entre femmes et hommes est encore timide. Un choix d’angle et de mise en scène mettant alors en lumière ces thématiques alliant à la fois l’aspect ludique et la grande justesse de chacune des situations abordées.
 
Chaque tableau sonne juste et est comme un cri du cœur nous incitant à comprendre un peu plus pourquoi on en arrive à telle ou telle situation. Pour ma part, une mention spéciale pour le tableau du Prince Charmant, mais aussi de l’Impératrice, incarnant des personnages hauts-en-couleurs.
Acid Cyprine est ainsi l’un de ces spectacles marquants qui devrait, à mon sens, être vu par le plus grand nombre de femmes, mais aussi d’hommes, ne serait-ce que pour passer un savoureux moment de détente au théâtre.
 
Je suis sortie de cette pièce avec une réelle prise de conscience, mais surtout, je retiendrais ce merveilleux
Crédits Photo : Clément Tissot
moment passé, cette nouvelle invitation à l’évasion par l’art nous déconnectant du reste, ces rires, cet amour de l’art communiqué par les comédiennes.
 
Alors voilà, chers théâtreux, que vous soyez de passage à Avignon ou bien ailleurs, je vous invite à venir découvrir Acid Cyprine, ce spectacle où l’on va de surprise en surprise, amené avec beaucoup de générosité et d’ingéniosité.
 
Sur ce, je vous dis à très vite, et au plaisir de se croiser dans une salle de spectacles, dans la vraie vie, ou bien ici-même, pour un nouveau récit d'aventure théâtrale.
 
Lauriane, aka La Théâtreuse en Baskets.
Retrouvez-moi également sur Instagram : @leguidedutheatreux

Création Collective avec Inès Lopez, Stéphane Duperay, Clara Marchina, Pauline Woestelandt, Claire Dosso.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lauriane C.

Lauriane, théâtreuse passionnée, décortique et met en lumière le monde du théâtre. Pour ajouter plus de théâtre à la vie, parce que la vie est théâtre.
Voir le profil de Lauriane C. sur le portail Overblog

Commenter cet article