Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au Service du Théâtre

Au Service du Théâtre

De la peur à l'action : le marathon de l'entrepreneuriat au service du théâtre

Après une année “déclic”, en 2012, je me découvre une passion pour le théâtre en tant que spectatrice, puis en tant que chargée de billetterie et de communication, puis dans la production, ainsi que pour la scène. Voilà bientôt neuf ans que j’apprends, que je décortique ce secteur spectaculaire et transformateur, que je comprends tout le bien qu’il apporte au monde, à notre société, sans que cela soit vraiment clair pour encore beaucoup de monde.
Nous sommes aujourd’hui (été 2020) dans une période compliquée où ce secteur est malheureusement l’un des plus impactés économiquement tour à tour par les attentats, les manifestations de gilets jaunes, les grèves en tout genre, et puis le Covid-19. 
Aussi, avec Le Guide du Théâtreux, et avec Le Cocon Imagine, j’ai l’envie d’aider ce secteur, à mon petit niveau de passionnée et de passionnément curieuse, pour que le spectacle vivant reste vivant.
 
Dans cet article, je t’explique ce qui m’a conduite dans cette nouvelle aventure, fruit de plusieurs mois de réflexions, pour arriver à la naissance de ces deux nouveaux bébés que sont : Le Guide du Théâtreux et Le Cocon Imagine.

La curieuse histoire de la Théâtreuse en Baskets

Nom : Lauriane
Naissance : 1987
Nationalité : Enfant du monde
Résidence : Les hauteurs de Montmartre, quartier parisien des arts et de l’amour
Etudes : Ecole de la Vie, du Voyage et du Théâtre
Métier actuel : Théâtreuse en Baskets, Storyteller, Organisatrice d'événements théâtralisés
Statut marital : En couple avec la Scène
Loisirs / Passions : arpenter les salles de spectacles, gambader dans les rues et parcs de Paris en baskets, apprendre constamment de nouvelles choses, photographier des choses qui l'inspirent, rencontrer des gens passionnés, aime répandre l'amour autour d'elle

Qui est-elle en tant que personne humaine ?

Amoureuse de la vie, élevée à travers les univers de Central Perk, Kaamelott et de Bref., cette humaine au cœur tendre et débordant d'amour a fait le choix d'aller au bout de ses rêves, et vous emmènera au travers de ses péripéties théâtrales au travers d'un véritable marathon des salles de spectacles et, plus généralement, de l'univers du spectacle.
 
Dans un état d'esprit humain, authentique et bienveillant, et avec un goût prononcé pour le challenge et l'entrepreneuriat, elle adore apprendre et rencontrer de nouveaux secteurs, de nouveaux horizons et de nouvelles personnes.
 
Passionnément Curieuse en quête d’apprentissage permanent, elle a déjà eu l'opportunité d'endosser de nombreux rôles dans les secteurs de l'événementiel, de l'hôtellerie, de la restauration rapide, du sport, de l’animation, de la culture et du spectacle vivant, de l'environnement et des énergies renouvelables… et puis voilà qu'elle se dirige également vers les portes du théâtre de l’entrepreneuriat en créant Le Guide du Théâtreux (évolution de son précédent blog "Instants Spectacles") et Le Cocon Imagine, une entreprise qui lui ressemble, dont le concept repose sur ses apprentissages et expérimentations. Avec le Théâtre et Le Cocon Imagine, elle anime, avec passion et enthousiasme, des événements pour s’immerger dans ses rêves d’enfant et les rendre un peu plus réels en les expérimentant pour de vrai, en les jouant et tout cela se dessinant en plusieurs actes, étapes clefs d’une représentation unique à chaque fois.
 
Elle est...
Celle qui a décidé de vivre dans l'instant présent… 
(...et d'arrêter de se poser des questions sur le qu'en dira-t-on.)
 
Pour elle, chaque jour est un nouveau chapitre, une occasion de se renouveler, d’être une meilleure personne que la veille.
Elle a appris à lâcher prise sur les blocages, sur la dépendance affective, sur les questionnements incessants… Les premières pages de cette méthode ont déjà porté leurs fruits et la pratique quotidienne commence à s'intégrer dans les habitudes. 
Elle avance et croit en sa bonne étoile, apprend à observer et décrypter les signes (comme lu dans un de ses livres favoris, “L’Alchimiste” de Paolo Coelho). Elle se sent chaque jour un peu plus en confiance, un peu plus sûre d’elle pour oser réaliser ses rêves.
Sa recette ? Elle a arrêté de se comparer (et d’ailleurs, on la croisera de moins en moins en train de scroller les réseaux sociaux car son réseau préféré, c’est un bon vieux Café Parisien où elle aime se poser pour travailler et discuter en vrai). Elle choisit de prendre soin d’elle-même car personne ne le fera à sa place.
 
Celle qui ne renoncera plus à ses rêves...
(...et qui est parée à surmonter tous les obstacles)
 
Sereine et apaisée, elle arrête de se poser des questions, veille à toujours avoir une parole impeccable, ne prend plus les choses personnellement et fait toujours de son mieux (comme elle a lu dans un autre de ses livres préférés, qui est “Les Quatres Accords Toltèques” de Don Miguel Ruiz).
Elle croit fort en sa capacité de réaliser ce qu’elle désire, à aller là où elle veut aller, et plus que tout à mettre en place ses rêves d’enfant, toujours très ancrés en elle.
 
Celle qui aime découvrir et apprendre de nouvelles choses...
(...et se lancer sans arrêt des défis)
 
Ce qui la fait vibrer, c'est l'inconnu, le challenge. C'est apprendre de nouvelles choses. C'est découvrir de nouveaux horizons. C'est rencontrer de nouvelles personnes... Elle s’est d’ailleurs rendue compte que tous les emplois par lesquels elle était passée n'avaient aucun lien avec son apprentissage théorique et ses formations... Et pourtant, elle a adoré chacun de ces boulots ! Parce qu’elle a appris en faisant, parce que c’est son fonctionnement : passer d'un secteur à un autre qui n'a rien à voir, et ainsi de suite.
 
Celle qui est bien décidée à ne rien lâcher...
(...et qui va foutre un bon gros coup de pied aux fesses à son syndrome de l'imposteur)
 
Depuis des années, elle a un rêve qu’elle remet toujours au lendemain par peur de ne pas être à la hauteur, par peur d'échouer, par peur de ne pas avoir les épaules assez solides… Elle a tenté de le laisser de côté  mais à peine quelques semaines après ce rêve lui revient en pleine face comme une évidence. Elle sent cette force au fond d’elle, c’est pour cela qu’elle est faite. Tout le lui indique en tout cas. C’est comme si les signes se manifestaient de plus en plus pour lui dire "bon alors, c'est quand que tu te lances ?".
Alors, elle a pris la décision de se lancer dans ce nouveau projet. Elle n’a plus peur car elle a la chance d'être bien entourée professionnellement et humainement. Elle a décidé de mettre un bon gros coup de pied au fesses à son syndrome de l’imposteur, et ainsi reprendre le contrôle de sa vie.
 
Celle qui aime quand tout s'aligne...
(...et lui permette d'avancer, de suivre sa légende personnelle)
 
Ces derniers temps (entre fin 2019 et mi 2020, suite aux épisodes des grèves et du confinement), elle a bien
senti que quelque chose changeait en elle, et force est de constater qu’elle se sent plus apaisée, plus sereine. Elle est moins sujette au stress auquel elle a trop souvent fait face au lieu de laisser aller les choses. Il lui a fallu plusieurs déclics et prises de conscience, mais aujourd’hui, elle sait ce qu’elle vaut, elle sait ce qu'elle veut, elle se fait confiance pour mettre en place de nouveaux projets, et le constat est le suivant : tout s'aligne ! 
Et d’ailleurs, la pratique du théâtre et de la course à pieds l’aide énormément en ce sens, et surtout un éloignement quasi total des réseaux sociaux (auxquels elle était sévèrement accro)
Elle est dans un état d'esprit nouveau, loin des peurs et des doutes, qui l’a pousse à oser, à se surpasser et à se prouver qu’elle en est capable.
Et puis, un confinement plus tard, tout s'aligne... Elle sait que quand on est attentif aux signes, les choses que l’on souhaite vraiment arrivent car “tout l'univers conspire à nous permettre de réaliser notre désir." (Paolo Coelho)
 
Celle qui n'a plus peur de se casser la gueule en public...
(...parce que ça fait une anecdote drôle à raconter plus tard)
 
Elle a trop souvent eu un rapport négatif à la notion d'échec, jusqu’à ce qu’elle comprenne que l'échec n'existe pas... Car, on n'échoue jamais ! Soit on gagne, soit on apprends (merci m’sieur Mandela)
Dorénavant, elle s’en fout de manquer une marche, de s’étaler comme une crêpe, de faillir au premier essai, parce qu'au moins elle a essayé ! Et si ça ne marche pas, elle essaiera, différemment (et expérimenter, elle adore ça).
Et puis, se tromper, c’est aussi apprendre à se connaître davantage, à savoir ce qui est bon pour soi, à transformer ses faiblesses en forces, et à recommencer jusqu’à ce que cela fonctionne.

Rétrospective...  

Comment est née ma passion pour le théâtre ?

Se rappeler pourquoi on fait ça. Le point de départ. Le premier spectacle. Le pourquoi du premier spectacle. Les émotions ressenties ce jour-là. Et puis tout ce qui a suivi depuis près de 9 ans aujourd'hui... 
 

 

Mardi 15 novembre 2011. La découverte.
Je suis en pleine réflexion sur ce que je veux faire de ma vie : j’ai un projet de partir vivre quelques temps à l’étranger, en Namibie, pour m’occuper des félins et travailler dans une agence de voyage locale. Mais quelques événements me poussent à laisser ce projet de côté pour rester en France, auprès de ma famille. Ce mardi 15 novembre, nous sommes tous réunis en famille, toutes générations confondues, devant la télévision. Nous découvrons une émission sur France 2, présentant des humoristes. Nous découvrons “On n’demande qu’à en rire”. Et à un moment, un sketch a fait tilt : “Un handicapé est allé voir Intouchables”. C’est un sketch collectif, écrit par Florent Peyre et Clair Jaz. Le déclic, c’est de voir chaque membre de ma famille rire aux éclats malgré quelques soucis peu réjouissants. Je découvre que le rire a un pouvoir magique, et à partir de ce jour, j’avais envie d’en savoir plus sur ce “pouvoir magique”...
 
Et mon histoire d'amour avec le théâtre a ainsi commencé en 2012. Le 2 mars 2012, quand j'ai réservé la place de mon tout premier spectacle parisien. Un spectacle d'humour, d'un certain Florent Peyre : "Tout Public...ou pas", à la Comédie Contrescarpe, petit théâtre mignon du 5ème arrondissement. Je crois que ça faisait longtemps que je n'avais pas ri autant... Et que ça fait du bien ! Et je me suis dit : "je veux revivre ça, encore et encore, avec d'autres découvertes, dans d'autres salles". Cette année-là, un constat m'a sauté aux yeux : le spectacle vivant rend heureux !
 
Un peu plus de 800 spectacles plus tard (j'ai arrêté de compter à vrai dire), ce milieu me fascine chaque jour un peu plus et je prends plaisir l'explorer avec toujours autant de passion et d'enthousiasme.
 

Qu’est-ce que j’aime voir et ressentir au théâtre ?

Mon histoire d'amour avec le théâtre a donc commencé en 2012 avec les spectacles d'humour, avec les one man show, les comédies... Puis s'y sont ajoutés les spectacles d'improvisation...et puis les spectacles mélangeant rire et émotion (mes préférés, ceux-là)... Puis les comédies musicales... Puis la magie, l'illusion, le mentalisme, l'hypnose... Puis le cirque, les acrobaties... Puis la danse...
Aujourd'hui, j'aime a peu près tout voir au théâtre. J'ai cette envie de tout découvrir, du moment que le spectacle me fait passer par plein d'émotions différentes.
Au théâtre, j'aime être chamboulée, bouleversée.
Au théâtre, je choisis toujours chaque spectacle en fonction de mon cheminement, de ce qui me parle a cet instant. Car le théâtre est souvent un moyen pour moi de trouver des réponses.
Au théâtre, je n'aime pas dénigrer un spectacle. S'il ne m'a pas touchée, il touchera forcément quelqu'un d'autre.
Au théâtre, j'aime vivre intensément les choses. J'aime aussi m'émerveiller de chaque lieu, de chaque salle.
Au théâtre, je coupe mon téléphone, pour me plonger complètement dans la représentation, et aussi par respect de ceux qui sont sur scène.
Au théâtre, j'apprécie toute la bienveillance et la chaleur qui s'y dégage... Que ce soit entre les spectateurs, les artistes, les gens de l'ombre, les équipes d'accueil.
Au théâtre, je retrouve mon âme d'enfant, et j'oublie tout le reste. Je lâche prise et me laisse porter sans me poser de questions.

Mon Pourquoi ? Le Théâtre comme moteur dans la vie de tous les jours

Qu'est-ce que m’inspire la scène ?

Au fil du temps, j'ai arpentée de nombreuses salles de spectacles, avec toujours cette passion et cette curiosité accrue de découvrir et de ressentir des émotions diverses et multiples. 
Puis, en septembre 2016, je suis passée du fauteuil à la scène en m'inscrivant à des cours amateurs : et là, l'émotion ressentie est devenue encore plus grande que quand j'étais bien sagement assise sur mon fauteuil de théâtre... Parce que je vivais encore plus intensément les choses !
 
La Scène... La puissance de cette chose... Comme si, une fois dessus, on se libérait de tout... C'est comme quand courir devient une drogue, ça procure autant de plaisir... Et puis tu apprends à écouter, à te concentrer, à respirer, à porter la voix et articuler, mais aussi à te connaître, à oser des choses, à te faire confiance, à faire confiance à tes partenaires. Aujourd'hui, je sais que ça fait partie de ma vie, que c'est un de mes moteurs pour avancer et me sentir vivante. Et puis cette adrénaline ressentie... tellement indescriptible, en fait.
 
La théâtre m'inspire, que ce soit en tant que spectatrice dans mon cheminement personnel et dans l'appréhension de mes émotions, ou que ce soit sur scène, pour vivre les choses intensément, pour me surpasser et oser aller au-delà de cette timidité, de ces doutes et de ces peurs.
Si je devais désigner ma première source d'inspiration, je dirais que c'est le spectacle vivant. J'ai la conviction profonde que le théâtre, c'est un peu l'apprentissage de la vie et l'apprentissage de soi. C'est l'explication que j'en ai conclue, en tout cas.
Que ce soit en tant que spectatrice ou bien sur scène, le théâtre est devenu bien plus qu'une simple passion car il m'a permis d'avancer en transformant ma vie pour la rendre plus belle et positive : c'est ce qui m'a donné le déclic et l'énergie de prendre confiance, de sortir de ma timidité (maladive) et d'oser réaliser enfin mes rêves.
 
Bref, un jour le théâtre est entré dans ma vie, et il n'est pas prêt d'en sortir.
Au Service du Théâtre

Mon ambition ? décortiquer et démocratiser le théâtre

 
J'ai envie de te conter de curieuses histoires, et notamment en quoi le théâtre peut être utile à la vie de tous les jours, en quoi le théâtre permet d’élargir sa zone de confort, d'oser davantage, de se divertir, de ressentir mille émotions, et surtout de s'amuser ! Aussi, au travers de rencontres avec des gens passionnés et passionnants, de mes expériences personnelles, me voici lancée dans cette fabuleuse aventure pour partager avec toi cette passion qui me guide depuis plusieurs années.
 
Il m’importe beaucoup de préciser que je n’ai pas la vérité révélée. Je ne vais pas te faire miroiter de “formule magique” ou autre : ce que je te partage ici est purement subjectif. Simplement, toutes les choses que je te partage sur le monde du spectacle sont des expériences qui m'ont aidée, m'ont permis de me connaître, de m’accepter telle que je suis, de trouver ma voie, et d’avancer. Et je me suis dit que cela pourrait peut-être t’être utile.

J’ai l’envie de te partager mes découvertes, mes apprentissages, mes passions, mes expérimentations, mes rencontres inspirantes en rapport avec le spectacle vivant, la pratique du théâtre amateur et le développement personnel, avec l'objectif de mettre en lumière l'univers du théâtre et que ce contenu te soit utile avant tout et t'apporte quelque chose :
  • Avec le Blog, Le Guide du Théâtreux : il m'importe de décortiquer un secteur qui me passionne depuis bientôt dix ans, et de te montrer à quel point il peut être utile et essentiel à la vie quotidienne comme moteur de développement personnel
  • Avec les Ateliers et Challenges Créatifs du Cocon Imagine, je veux te faire expérimenter le théâtre en t'amusant, pour t'aider à extirper les idées timides qui se tapissent dans les tréfonds de ton imagination et les projeter sur le devant de la scène.
Au Service du Théâtre

Une anecdote, un moment marquant au théâtre ?

Avril 2016. Après une période de questionnements à la suite d'un mini burn-out, et grâce à l'aide précieuse d'un groupe d’amis qui m'ont redonné confiance dans mon travail, je commence à me remettre sur les rails. J'ai de plus en plus envie de surmonter cette timidité, et de me débarrasser de mon malaise avec le regard des autres. Je décide de me renseigner sur les cours amateurs. J'ose envoyer une demande d'inscription, pour la rentrée.
 
28 Septembre 2016. Un mercredi. Il est 20h. Me voilà sur les Grands Boulevards. Tout en haut d'un beau théâtre parisien. Je prends mon 1er cours de théâtre. Un cours d'essai. A la fin des deux heures, je me rends compte que je n'ai absolument pas vu le temps passer. Et surtout, je me suis dit : "mais en fait, je fais ça et on ne me juge pas, j'ai droit de faire ça sans qu'on se moque de moi." J'ai ressenti une vraie bulle de bienveillance
dans ce groupe que je ne connaissais pas, dans ce groupe que j'ai tout de suite eu envie de qualifier de "nouvelle famille".
 
18 Juin 2017. Un dimanche. Première montée sur scène. Devant un public de 80 personnes. Devant mes parents. Dans un théâtre parisien. J'ai le trac. Mais aussi une montée d'adrénaline. J'ai envie de faire de mon mieux. On a répété. On a fait des filages (répétitions en conditions de spectacle). On est prêts à présenter notre pièce, composée de plusieurs scénettes. Le thème : Les Spécialistes. On entre sur scène par le public, du fond de la salle. C'est mon tour. J'avance jusqu'à la scène. Je vois au loin la silhouette de mes parents. Ils sont au deuxième rang. On joue notre pièce. J'ai trois scènes. Ça se passe bien. Je me sens bien. On salue et je me prends soudainement une nouvelle décharge d'adrénaline, et un autre sentiment positif que je ne saurai décrire. Je l'ai fait. J'ai osé. Je suis heureuse et je veux revivre ça. J'ai la preuve que la pratique du théâtre fait du bien. Oser fait du bien. Une nouvelle passion est née : la Scène.
 
Septembre 2017. Je décide de m’inscrire à deux cours de théâtre : celui de l’année passée et un autre, plus professionnalisant, dans une jeune école en développement qui emmène ses élèves jouer au Festival OFF d’Avignon. C’est donc deux pièces que je jouerais à l’issue de cette seconde année.
 
Juillet 2018. Je joue pour la première fois au Festival OFF d’Avignon, je découvre la magie de l’esprit de troupe, dans les conditions professionnelles. Mon premier Avignon sur les planches, c’était : 8 jours, 8 représentations, un moment hors du temps et mille choses et émotions vécues chaque jour avec plein de belles rencontres, et surtout beaucoup de kif ! Je veux recommencer l’année prochaine.
 
Septembre 2018. Je décide de continuer les deux cours de théâtre, et d’essayer également un cours d’écriture de one-man show. Nouveau challenge. Nouvel apprentissage. Un rythme de travail soutenu. Des semaines bien remplies durant lesquelles je me forme chaque jour un peu plus dans cet art qui me passionne.

21 Mai 2019. J'ai écris mon premier sketch. Je l’ai appris. Je l’ai répété encore et encore. Arrive le moment de monter sur scène, seule : j'ai encore plus le trac que pour la première d'un spectacle de troupe. Un mal de ventre qui ne me lâche pas, la peur d'oublier mon texte que je connais sur le bout des doigts. Bref. Je monte sur scène pour le jouer devant 90 personnes qui n’étaient ni ma famille, ni mes amis. 5 minutes qui ont filé à toute vitesse. Je découvre l’expérience d’être seule sur scène : ne pas oublier son texte, rester concentrée, porter la voix en s’adressant à la personne assise au dernier rang, être maître de son corps, faire de son mieux, et surtout s’amuser et vivre pleinement l’instant sans réfléchir. J’apprends le lâcher prise, j’apprends à me faire confiance.

Juillet 2019. J’ai enchaîné 4 représentations de deux pièces différentes, avant de monter dans le train direction Avignon Centre pour y jouer pour la deuxième fois, toujours avec une troupe. J’ai appris de ma première expérience passée. Un autre regard sur ce festival. J’ai moins peur. Je vis les choses à fond.
 
Septembre 2019. Après ces 3 années où je me suis formée de manière intensive à la pratique du théâtre, dans diverses conditions, je décide de ne me concentrer uniquement sur le cours professionnalisant. J’ai définitivement l’envie de continuer à me former en permanence et surtout de jouer et d'essayer de nouvelles choses sur scène !

Inspirations Artistiques

3 Artistes qui m’inspirent 

Fabien Olicard... Sa capacité à mener plusieurs projets en même temps me fascine, tout comme son goût pour l'apprentissage permanent. Pour l'anecdote, je l'ai découvert en Avril 2014, alors qu'il jouait au Théâtre Le Point Virgule : il a réussi à me "réconcilier" avec les spectacles de magie et de mentalisme. Une chose qui m'a particulièrement impressionnée : son défi de lancer sa chaîne YouTube en partant de zéro, et en publiant une vidéo par jour pendant un an.
 
Yvonnick Muller & Lauriane Escaffre... deux comédiens et scénaristes qui m'inspirent particulièrement par leur travail acharné et de qualité. J'ai été particulièrement émue lorsqu'ils ont remporté le César du Meilleur Court Métrage en 2020 pour leur création "Pile Poil". Un binôme que je vous recommande de suivre. Ils m'inspirent beaucoup.
 
Jérémy Ferrari... son parcours, sa persévérance, sa plume, sa capacité à faire passer des messages en dénonçant avec humour, sa société de production où il propulse de jeunes talents, ses projets artistiques divers... Un artiste et entrepreneur qui m'inspire professionnellement et humainement.
Au Service du Théâtre
Au Service du Théâtre
Au Service du Théâtre

3 Lieux de spectacles qui m’inspirent

Le Festival OFF d'Avignon... aussi bien en tant que spectatrice qu'en tant que comédienne, pour l'ambiance qui s'y dégage, ce lieu est une véritable bulle de ressourcement à chaque fois que j'y viens. Quelques jours passés là-bas me permettent de me déconnecter comme jamais, comme si je débarquais dans un autre monde... un monde où croire en ses rêves est possible.
 
Le Casino de Paris... parce que cette salle dégage quelque chose de chaleureux, elle a une âme. C'est un lieu où je parviens à me sentir "comme à la maison".
 
Le Théâtre Montmartre Galabru... parce qu'il est situé dans mon quartier, Montmartre - quartier que j'affectionne particulièrement - et aussi parce que c'est dans ce théâtre que j'ai fait mes premiers pas sur scène en solo... Et, ce genre d'expérience, ça marque ! 
Au Service du Théâtre
Au Service du Théâtre
Au Service du Théâtre

Portrait Chinois

Si j'étais un film : "Forrest Gump"

Si j'étais une chanson : "Show must go on", de Queen
 
Si j'étais une pièce de théâtre, un spectacle : "Le Porteur d'Histoire", d'Alexis Michalik ; ou "Maintenant, Demain" de Luc Langevin.
 
Si j'étais un lieu de spectacles : le Festival OFF d’Avignon
 
Si j'étais un livre : Une Bibliothèque
 
Si j'étais un personnage : Alice au Pays des Merveilles
 
Si j'étais une réplique, une citation : 
"Pour elle, le réel n'existait pas. Elle avait réussi à donner un sens à sa vie en la transformant en bordel perpétuel. Sa trajectoire était claire, elle avait mille directions, des millions d'horizons." (Olivier Bourdeaut, dans "En attendant Bojangles")
 
"Quoi que tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie." (Johann Wolfgang von Goethe)
 
Si j'étais un réseau social : Un Café Parisien.
Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog