Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment faire du théâtre quand on est timide ?

Comment faire du théâtre quand on est timide ?
Ce n’est pas une surprise, la pratique du théâtre est réputée pour “vaincre” en quelques sortes la timidité, et même pour les plus timides d’entre nous ! Alors, dans cet article je t’explique comment il est possible d’arrêter de rougir en public, d’arrêter de bafouiller, d’arrêter de se sentir de trop en société… et cela grâce au Théâtre ! 

 

Laisse-moi tout d’abord te raconter cette histoire...
Il était une fois une ex-timide qui rougissait en un quart de seconde à chaque fois qu'on lui posait une question, comme si c'était une "question-piège", et qui se mettait à transpirer de peur dès qu'elle était sollicitée.
 
Il était une fois une ex-timide qui avait peur du regard des autres. Elle avait peur de déranger en société et se sentait très souvent de trop.
 
Il était une fois une ex-timide qui ne se trouvait pas intéressante et qui, du coup, pensait que les autres ne la trouvaient pas intéressante. Alors, elle restait bien sagement à l'écart, écoutant mais sans participer aux échanges, acquiesçant de temps à autre pour montrer qu'elle était là et attentive.
 

 

Faire du théâtre… une évidence quand on est timide ? Je dis un grand OUI !!

Les personnes timides ont souvent du mal à communiquer avec leur entourage, même proche, et elles restent souvent bien sagement dans leur coin, sans oser se manifester, sans oser tout court… et puis après, elles regrettent. Un cours de théâtre aidera ici à comprendre tout l’intérêt de l’esprit de troupe, qui réside dans un seul mot : Bienveillance. Dans une troupe, on se sent comme dans un cocon, on y est tous égaux, on monte un projet tous ensemble, et surtout on apprend à s’amuser en créant des liens. On s’y sent en confiance, on s’y sent plus libre, libre d'oser être soi-même, dans un groupe qu’on prend plaisir à retrouver chaque semaine.
 
En laissant libre-court à l’imagination, on apprend à créer, à oser, à dépasser nos croyances souvent limitantes. On apprend à incarner un personnage qui n’est pas nous, à s’amuser à jouer différentes émotions. La pratique du théâtre a cette force de rendre possible ce qu’on pensait impossible dans la “vraie vie”. Cela nous aide à pulvériser nos blocages, nos peurs de “ne pas convenir” en apprenant à ne plus devoir se comparer ou se justifier. Encore une fois, au théâtre, on s’amuse et cela crée un sentiment fort de liberté !
 
Quand on est timide, parler devant des gens se révèle être une véritable épreuve, et très souvent, on a tendance à accélérer lorsque l’on parle, au point de “manger ses mots”, de ne pas articuler, de ne pas se faire comprendre et finalement de devoir répéter. La pratique du théâtre aura également cet atout majeur de nous apprendre à articuler, à respirer et à porter la voix (et les trois sont indissociables d’ailleurs). Ce sont également trois exercices dont la pratique est bénéfique dans la vie de tous les jours pour créer et adopter une nouvelle habitude, et particulièrement lorsque l’on doit s’exprimer en public (même devant une très petite assemblée).
 
Un autre atout de la pratique du théâtre est d’apprendre à utiliser tout son corps et tout l’espace qui nous est attribué. Force est de constater, au début, qu’on a trop souvent tendance à rester sur un coin de scène, en faisant de petits mouvements… mais là où l’on va travailler c’est sur le fait de faire comprendre à l’autre ce que l’on fait par les mouvements (et on apprend vite à bannir les “petits mouvements pour soi” pour se faire comprendre). Ces techniques permettent notamment de prendre conscience de soi, de son corps, et de ses capacités décuplées à faire les choses (bye bye le syndrome de l’imposteur).
 

 

Maintenant, laisse-moi te raconter la suite de notre petite histoire...
Il était une fois une ex-timide qui a eu un jour envie d'oser ne plus être timide. Alors, elle s'est mise à faire du théâtre, et le premier cours a été une révélation : "je peux faire ça sans qu'on me juge, j'ai le droit de faire ça sans qu'on ricane".
 
Il était une fois une ex-timide qui a continué dans cet exercice et qui chaque semaine a appris à oser de nouvelles choses, à se connaître mieux, et finalement à ne plus prendre en compte le regard des autres parce qu'elle se  fait dorénavant confiance. Elle devient une personne plus sûre d'elle et elle aime cette sensation de liberté nouvelle.
 
Il était une fois une ex-timide qui qui voulait prendre soin de sa santé en se mettant au sport. L'adrénaline ressentie était telle qu'elle a eu envie de se challenger. Le sport lui a montré des super pouvoirs dont elle ignorait l'existence : elle est capable. Ça a forgé son mental. Ça a dompté sa confiance. Dans tous les domaines de sa vie, et notamment dans sa pratique du théâtre !
 
Il était une fois une ex-timide qui est devenue une Théâtreuse en Baskets, et qui a eu envie d'aider les timides à devenir des ex-timides en leur donnant des outils pour oser réaliser leurs rêves.

 

 

Bref. Avant j'étais timide. Mais ça c'était avant.
 
Eh bien, oui, j’étais comme cela. Moi aussi. Je faisais partie de ces timides “maladifs”. J’avais un syndrome de l’imposteur long comme le bras (et encore, j’suis modeste). Et j’en passe… Mais, je m’en suis sortie, et aujourd’hui je peux affirmer que cette timidité est partie… grâce à ma pratique du théâtre (j’ai même joué devant des gens que je ne connaissais pas sans avoir peur), et aussi grâce au running qui m’a aidée à forger un peu plus mon mental, à me dépasser, à être encore plus à l’aise dans mes baskets. 
 
Ce premier article se révèle être une introduction parfaite pour démarrer cette nouvelle ligne éditoriale que je te prépare pour les semaines à venir, et j’espère que cela te plaira ! Encore une fois, mon but est d’aider à mon p’tit niveau, avec des techniques qui ont fonctionné sur moi. Je n'ai pas la vérité révélée mais si cela peut aider, je partage cette expérience avec plaisir :)
 
Pour te donner une idée générale de ce que j'ai vécu pendant ces quatre premières années de théâtre amateur, j'avais envie de te partager également comment je suis tombée en amour du théâtre et de la scène...
 

 

Mon rapport au Théâtre ou Comment je suis tombée en amour de la scène

Tout à commencé le 2 mars 2012, quand j'ai réservé la place de mon tout premier spectacle parisien. Un spectacle d'humour dans un charmant petit théâtre du 5ème arrondissement : je crois que ça faisait longtemps que je n'avais pas ri autant... Et que ça fait du bien !
 
Je me suis dit : "je veux revivre ça, encore et encore, avec d'autres découvertes, dans d'autres salles". Alors, je suis allée de salle en salle, semaine après semaine, avec toujours cette passion et cette curiosité accrue de découvrir, et de ressentir des choses.
 
4 ans plus tard, j’ai eu envie de passer de spectatrice à la scène en m'inscrivant à des cours de théâtre amateurs : et là, l'émotion ressentie est devenue encore plus intense que quand j'étais bien sagement assise sur mon fauteuil de théâtre... Parce que je vivais encore plus les choses…
 
Avril 2016. Après une période de questionnements à la suite d'un mini burn-out, je commence à me remettre sur les rails. J'ai de plus en plus envie de surmonter cette timidité, et de me débarrasser de mon malaise avec le regard des autres. Je décide de me renseigner sur les cours amateurs. J'ose envoyer une demande d'inscription, pour la rentrée. 
 
28 Septembre 2016. Un mercredi. Il est 20h. Me voilà sur les Grands Boulevards. Tout en haut d'un beau théâtre parisien. Je prends mon 1er cours de théâtre. Un cours d'essai. A la fin des deux heures, je me rends compte que je n'ai absolument pas vu le temps passer. Et surtout, je me suis dit : "mais en fait, je fais ça et on ne me juge pas, j'ai droit de faire ça sans qu'on se moque de moi." J'ai ressenti une vraie bulle de bienveillance dans ce groupe que je ne connaissais pas, dans ce groupe que j'ai tout de suite eu envie de qualifier de "nouvelle famille". Cette école de théâtre amateur se nomme Avenue du Spectacle.
 
18 Juin 2017. Un dimanche. Première montée sur scène. Devant un public de 80 personnes. Devant mes parents. Dans un théâtre parisien. J'ai le trac. Mais aussi une montée d'adrénaline. J'ai envie de faire de mon mieux. On a répété. On a fait des filages (répétitions en conditions de spectacle). On est prêts à présenter notre pièce, composée de plusieurs scénettes. Le thème : Les Spécialistes. On entre sur scène par le public, du fond de la salle. C'est mon tour. J’ai le trac, toujours. Je connais pourtant mon texte, mais j'ai peur, je tremble. J'avance jusqu'à la scène. Je vois au loin la silhouette de mes parents. Ils sont au deuxième rang. Je veux me donner à fond, pour le groupe. On joue notre pièce. J'ai trois scènes. Ça se passe bien. Je me sens bien. On salue et je me prends soudainement une nouvelle décharge d'adrénaline, et un autre sentiment positif que je ne saurai décrire. Je l'ai fait. J'ai osé. Je suis heureuse et je veux revivre ça ! J'ai la preuve que la pratique du théâtre fait du bien. Oser fait du bien. Une nouvelle passion est née : la Scène.
 
Septembre 2017. Je décide de m’inscrire à deux cours de théâtre : celui de l’année passée et un autre dans une jeune école en développement qui emmène ses élèves jouer au Festival OFF d’Avignon (Infamily School). C’est donc deux pièces que je jouerais à l’issue de cette seconde année. Challenge de taille.
 
Juillet 2018. Je joue pour la première fois au Festival OFF d’Avignon, je découvre la magie de l’esprit de troupe dans les conditions professionnelles : c'est mon premier Avignon sur les planches. C’était : 8 jours, 8 représentations, un moment hors du temps et mille choses et émotions vécues chaque jour avec plein de belles rencontres, et surtout beaucoup de kif ! Je veux recommencer l’année prochaine.
 
Septembre 2018. Je décide de continuer les deux cours de théâtre, et d’essayer également un cours d’écriture de one-man show (avec le Cours Clément). Encore un nouveau challenge. Nouvel apprentissage. Un rythme de travail soutenu. Des semaines intensives et bien remplies durant lesquelles je me forme chaque jour un peu plus dans cet art qui me passionne. 
 
21 Mai 2019. J'ai écris mon premier sketch. Je l’ai appris. Je l’ai répété encore et encore. J’ai un trac encore plus intense que lorsque je suis amenée à jouer une pièce de troupe. Je vais me retrouver toute seule sur scène. Pendant 5 minutes. Je monte sur scène pour le jouer devant 90 personnes qui n’étaient ni ma famille, ni mes amis. Les 5 minutes ont filé à toute vitesse. Je découvre l’expérience d’être seule sur scène : ne pas oublier son texte, rester concentrée, porter la voix en s’adressant à la personne assise au dernier rang, être maître de son corps, faire de son mieux, et surtout s’amuser et vivre pleinement l’instant sans réfléchir. J’apprends le lâcher prise, j’apprends à me faire confiance.
 
Juillet 2019. J’ai enchaîné 4 représentations de deux pièces différentes, avant de monter dans le train direction Avignon Centre pour y jouer pour la deuxième fois, toujours avec une troupe. J’ai appris de ma première expérience passée. Un autre regard sur ce festival. J’ai moins peur. Je vis les choses encore plus à fond.
 
Septembre 2019. Après ces 3 années où je me suis formée de manière intensive à la pratique du théâtre, dans diverses conditions, je décide de moins me disperser en me concentrant uniquement sur un seul cours, plus professionnalisant. J’ai l’envie de continuer à me former en permanence. Je comprends que le théâtre c'est un peu l'apprentissage de la vie et l'apprentissage de soi. 
 
Un jour le théâtre est entré dans ma vie, et il n'est pas près d'en sortir… parce que je comprends que le théâtre, c’est la vie. 
Alors, partant pour t'inscrire à un cours de théâtre ?
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog

Commenter cet article

Célia 31/05/2020 10:58

Hello Lauriane ! Super article, le partage de ton expérience est intéressant et pourra aider des personnes. J'ai commencé le théâtre étant petite et ces quelques années de pratique m'ont aidé par la suite pour la prise de parole en publique :)