Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Théâtreuse... ou mais, en Baskets !

Théâtreuse... ou mais, en Baskets !

Théâtreuse... ou mais, en Baskets ! 

Si j'ai créé ce "personnage", ce n'est pas un hasard. Pour tout te dire, le Théâtre et le Running sont les deux activités majeures qui m'aident et me poussent à me dépasser, sortir de ma bulle, et élargir ma zone de confort. 
Longtemps, j'ai cru que le théâtre occupait largement cette place, mais depuis 2019 - l'année où je me suis mise à la course à pieds pour perdre du poids avant tout - j'ai compris que courir, par plaisir, que ce soit dans des courses officielles ou juste pour moi, m'aidait à forger mon mental, à me dépasser, à me faire prendre conscience de mes capacités, et à surmonter encore un peu plus ce boulet de syndrome de l'imposteur que je me traîne depuis bien trop longtemps.
Aussi, j'avais envie de t'expliquer ici pourquoi et comment je me suis mise à la course à pieds, en partant de zéro, et surtout comment aujourd'hui, un an après mes débuts, j'ai non seulement largement atteint mon objectif, mais aussi développer une meilleure confiance en moi en changeant ma perception des choses, en m'acceptant telle que je suis, et en ne me privant pas.
En fait, tout comme le théâtre, le Running a changé ma vie, et me permet chaque jour d'oser, d'avoir de l'audace, de me challenger, avec enthousiasme et motivation.  Je t'en dis plus dans cet article...
 

Laisse-moi te conter l'histoire de Celle qui s'est mise au Running...

En 2020, je suis particulièrement heureuse car cela fait tout juste un an que je me suis mise au Running, et cela en partant de zéro. C'est-à-dire que j'ai toujours détesté au plus haut point l'endurance depuis le collège. Je croyais que ce sport n'était pas fait pour moi. Et puis un jour, j'ai essayé. V'là qu'un jour j'ai décidé de me mettre au Running.
 
Etape 1 : le déclic
Depuis mon adolescence, j'ai toujours été plus ou moins en surpoids, et forcément la motivation n'était pas là. Cependant, j'ai toujours été du genre à beaucoup marcher, notamment quand je voyage, et à être plutôt active en général. Et l'année dernière, j'avais envie de me remettre au sport, parce que je ne supportais plus de voir mes formes. J'ai décidé de me remettre au sport avec un objectif de perte de poids et de remise en forme pour être moins essoufflée au quotidien.
 
Alors, j'ai essayé la salle de sport dans un premier temps. Mais je pense que, comme beaucoup, la flemme arrive assez vite. Comme j'y allais en solo, je n'avais pas la motivation suffisante pour me bouger : je crois que lorsque tu es conscient que personne n'en saura rien si tu n'y vas pas une fois, puis deux, puis trois fois... et bien cela te conduit à procrastiner davantage jusqu'à ne plus y mettre un pied et abandonner.
 
Je me suis rendue compte que j'avais besoin d'un objectif clair et réalisable et surtout de quelque chose qui allait me booster pour y aller chaque semaine. Et puis un ami m'a parlé d'un groupe avec lequel il allait courir chaque mardi soir dans le quartier. Un groupe gratuit qui permet aux runners de se retrouver pour partager un moment sportif tous ensemble, sans forcément faire de la compétition, par groupe d'allure et par distance.
 
Etape 2 : le premier pas
C'est alors que j'ai décidé, le mardi 22 janvier 2019, de faire mon premier Run avec un groupe Adidas Runners.  
J'ai commencé par le parcours découverte, un parcours débutant avec une allure plutôt lente, sur une distance de 5 à 6 kilomètres. On était une petite dizaine, dont un meneur encadrant plus expérimenté. Et c'est alors que, deux points de côté plus tard, et crachant mes poumons, je l'ai fait. Je suis allée au bout de mon tout premier Run. Et en fait, le temps de reprendre mes esprits à l'arrivée, je me sentais plutôt bien après (je rappelle que je partais de zéro, hein). La nuit qui a suivi, j'ai dormi plus sereinement et d'une traite. Et puis, évidemment, j'ai eu de bonnes courbatures le lendemain (les fameuses courbatures de reprise).
 
J'étais heureuse d'être allée au bout, et de rencontrer d'autres gens débutants comme moi. Et puis, je me suis dit : "il faut que j'y aille chaque mardi jusqu'à ce que cela devienne un automatisme." L'idée de retrouver ce groupe tous les mardis soirs était une motivation suffisante car le groupe te booste et te fait avancer sans avoir l'impression de faire des efforts. Tu partages juste un super moment avec d'autres gens, et puis tu te fais du bien au corps et l'esprit. 
 
Je me suis également fixer l'objectif de perdre entre 10 et 15 kg d'ici la fin de l'année... c'est-à-dire que le 31 décembre 2019, je devais avoir atteint cet objectif. Et vous savez quoi ? Eh bien, j'ai atteins cet objectif début décembre ! 12 kg perdus... (bon, OK, je l'avoue, l'effet "grèves" a été particulièrement bénéfique aussi).
 
J'ai également constaté que la pratique du Running me permettait de mieux gérer mon sommeil et mon alimentation. J'ai appris à faire du bien à mon corps, et en me faisant plaisir. Avec le Running, je pensais ne pas être faite pour (sans avoir expérimenté auparavant) et puis je me suis finalement découvert une véritable passion, un véritable goût pour cette nouvelle routine que je pratique avant tout pour le plaisir.
 
Etape 3 : l'essai répété qui devient une habitude
Donc, depuis le 22 janvier 2019, je cours chaque mardi soir avec le groupe, sur des parcours allant de 7 à 10 kilomètres. Puis, de temps en temps, je me laisser tentée par une sortie plus longue le week-end, toujours avec ce groupe. Et puis, fin février, j'ai eu envie de m'inscrire à une course officielle : le 10K Adidas, qui a lieu le 9 juin 2019. Alors, je flippe un peu à l'idée de ne pas terminer la course mais j'ai envie de relever ce challenge. 
Et en fait, cette course a été décisive : l'émulation tout autour de la course et le parcours dans quelques uns des plus beaux lieux de Paris me motivaient tout du long à ne pas lâcher. Et comme j'adore relever des défis, je me disais : "allez Lauriane, tu peux le faire ! Tant que tu te sens bien, tu n'as pas le droit de t'arrêter."
Et puis, il y a eu ça aussi : je m'attendais à courir ces 10 kilomètres en plus d'une heure, comme j'avais l'habitude lors des sorties du mardi soir. Sauf qu'en arrivant devant la ligne d'arrivée, je lis très nettement : 58 minutes. J'ai tout simplement halluciné. Je n'avais pas eu la sensation de forcer, juste courir par plaisir. Et j'avais fait cette première course en moins d'une heure ! J'ai eu une telle montée d'adrénaline que c'était comme si le p'tit chimiste* dans ma tête avait dû tellement halluciné qu'il en a renversé tout le pot d'adrénaline dans ma tête (*si tu ne comprends pas la référence, je te conseille d'aller regarder le spectacle Pulsions de Kyan Khojandi).
 
Cette course, par l'adrénaline qu'elle m'a procurée, m'a donné l'envie d'en refaire d'autres, car les sensations sont décuplées pendant les courses (comme lors d'une représentation théâtrale d'ailleurs). Cette course m'a apporté le fait que ce sport devienne une drogue, à peine six mois après avoir commencé à courir régulièrement.
 
Les semaines qui ont suivi, je me suis mise à courir deux à trois fois par semaine, et, depuis septembre, je cours plutôt trois à quatre fois par semaine. J'ai également terminé finisher de ma seconde course officielle : les 20 Kilomètres de Paris, en octobre dernier...en 2h05. Et là, je me prépare à courir le Semi-Marathon de Paris, qui aura lieu le 6 septembre 2020.
 
Alors, après cette première année sportive, je me rends compte que la motivation vient assez naturellement. En juillet, j'ai été fière de faire mon premier Run en solo, à travers Paris. Depuis, c'est devenu une habitude.
 
Etape 4 : l'envie d'être en forme, bien dans mes baskets et en bonne santé
Au mois de septembre, j'ai décidé de faire appel à un coach sportif, Igor (tu peux le suivre et faire appel à ses services sur son compte instagram @igorparisiancoach, je te le recommande vivement si tu veux te remettre en forme). J'ai rencontré Igor de manière plutôt informelle et je crois que ça a été une sorte de coup de cœur humain (toujours cette passion des rencontres et cette inspiration par les gens en général).
Aussi, j'ai décidé de faire appel à ses services en tant que coach, notamment pour travailler sur le renforcement musculaire et ce que l'on nomme la "PPG" (préparation physique générale). Je me suis rendue compte que sur cette partie, j'avais besoin d'être boostée, car seule, je n'y arrive pas.
Igor me stimule, me motive, me corrige et me remet ainsi en forme. En plus, il fait partie de ces gens que l'on dit solaires, et une séance avec lui fait un bien fou au moral. Tu travailles ta posture, ton mental, ta confiance, tu te fais du bien, et en plus tu passes un super moment avec un humain qui t'encourage et te booste.
 
Aujourd'hui, ma séance hebdomadaire avec Igor fait partie des essentiels de ma routine. Tout comme mes séances de running en général. C'est comme une bulle d'oxygène dans laquelle j'évacue mes petits tracas quotidien.
 
Alors, certains vont me dire : "c'est facile quand on a les moyens de se payer un coach". Ce à quoi je répondrais qu'on a tous les moyens de faire ce qui nous fait du bien et que tout est question de gestion des priorités.  Pour ma part, je suis très loin de rouler sur l'or. Et j'ai compris qu'en gérant mes priorités, je parvenais à avoir la vie saine que je voulais.
En fait, c'est simple : tu veux faire plus de ça alors fait moins de ci, tu veux pouvoir t'offrir ça alors dépense moins pour ceci... et ça vaut pour tout : pour l'énergie dépensée, pour l'argent dépensé, pour le temps accordé, etc.
On n'a pas besoin de gagner deux fois le SMIC pour avoir la vie dont on rêve. Et ça, ce sont les mots d'une personne qui a toujours appris à vivre avec l'équivalent d'un SMIC, et qui a appris à se débrouiller avec peu en se faisant plaisir, en mangeant sainement, en se permettant de prendre des cours de théâtre ou encore en faisant appel à un coach (et je suis également locataire d'un appartement parisien).  
Donc, ce que je veux dire, c'est que OUI c'est possible avec peu de moyens, sans se ruiner, et c'est très bénéfique pour le corps et pour le moral.
 
Etape 5 : le bilan de ma première année de Runneuse
Mon objectif est atteint. J'ai perdu 12 kg en moins d'un an, soit deux tailles de vêtements en moins, alors que j'étais en surpoids au départ. Avec le Running, j'ai appris à faire du bien à mon corps, à mieux m'alimenter et à connaitre mieux mon besoin en sommeil.
Egalement, je culpabilise moins quand je mange. Je continue à me faire plaisir. En revanche, je privilégie les produits bruts et non transformés. Et je prends plaisir à cuisiner.
Ce sont toutes ces nouvelles habitudes, découlant de ma pratique du Running, qui ont changé ma vie. J'ai appris à prendre soin de moi, à me faire confiance, à savoir ce qui est bon et sain pour mon corps et à être en bonne santé. Le Running m'a amené le déclic de prendre soin de mon corps et de ne pas manger n'importe quoi.
 
Aujourd'hui, je me sens également plus apaisée. Courir avec ma playlist favorite dans les oreilles est notamment très libérateur, et très souvent j'y trouve de nouvelles idées.
 
En fait, avec la course à pied, je retrouve les mêmes sensations qu'avec ma pratique du théâtre et de la scène. En termes d'adrénaline, c'est vivifiant ! J'y retrouve également ce même esprit de "famille" en courant en groupe, une sensation qui se rapproche de l'esprit de troupe au théâtre, avec une bienveillance et une entraide mutuelles. 
 
Voilà, si je devais résumer cette première année de Runneuse, je pourrais utiliser ce mot : Liberté, ou encore Confiance. Deux sensations nouvelles que je vais continuer d'expérimenter avec la course à pied et le théâtre.
 
Allez, la bise et à tout bientôt !
 
Signé : la Théâtreuse en Baskets
Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog