Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

'Ludwig II : le roi perché', par Olivier Schmidt

'Ludwig II : le roi perché', par Olivier Schmidt
J'ai profité des deux premières semaines de novembre pour planifier quelques sorties au théâtre dans mon agenda... l'occasion, pour moi, de faire un petit "Marathon Théâtre" et de découvrir quelques pépites. Et dans cet article, je vais vous présenter l'une de ces pépites : "Ludwig II, le roi perché" au Théo Théâtre ...une pièce qui m'a littéralement captivée et qui laisse place notamment à un véritable message de tolérance et de liberté. Je vous explique alors, dans cet article, pourquoi cette pièce pleine d'audace ne m'a pas laissée indifférente.
 
 

Bavière, 1864. Dans une Allemagne divisée entre traditions et modernisme, Ludwig II accède au pouvoir au grand dam de sa mère. Ivre de gloire, génie passionné, admirateur des arts, celui que l'on nomma le "roi perché" laissera une empreinte indélébile de son règne. Partagé entre son amour immodéré pour Wagner, sa passion pour sa cousine Elisabeth d'Autriche et ses relations interdites avec de jeunes hommes, Ludwig se battra pour graver à jamais dans l'Histoire sa grandeur et son avant-gardisme.

Après le succès de la pièce Ludwig il y a quelques mois, depuis septembre 2018 on peut découvrir le second spectacle Ludwig II, le roi perché, également écrit et mis en scène par Olivier Schmidt. Donc, récemment, j'ai eu le plaisir de me rendre au Théo Théâtre pour assister à l'une des représentations de cette seconde pièce.
 
Sous forme de fable historique et théâtrale, en créant LUDWIG, grâce à l'aide de Kévin Maille, Olivier Schmidt retrace ici l'histoire de Louis II de Bavière, un roi devenu célèbre par son avant-gardisme et son audace, au travers d'une pièce oscillant entre folie, mystère, intrigues et induisant une réflexion en sortant de la salle.
 
On découvre alors Louis II de Bavière, ce personnage passionné d'arts et avide de libertés qui vont à l'encontre de ses fonctions de monarque : il est comme pris au piège dans un milieu qui ne lui correspond guère. D'ailleurs, son avant-gardisme et son audace sont indiqués dans la pièce par la fait qu'il est l'unique personnage vêtu de vêtements colorés  (je note également la qualité des costumes choisis ici).
 
Dans un univers à la fois historique, poétique, flirtant avec le fantastique, on assiste alors à l'histoire de Ludwig, homme semblant incompris à son époque, avec cette pièce formidablement interprétée par une jeune troupe de comédiens qui nous captivent tout du long. Le tout accompagné d'une musique d'ambiance intrigante allant crescendo, dans un décor sobre et épuré, nous laissant profiter davantage du texte et de la mise en scène sophistiquée.
 
Nominé cinq fois aux P'tits Molières 2018, voici un spectacle tout public qui vous fera passer un moment hors-du-commun au théâtre. On y va vite !
-----
Un spectacle proposé par la Compagnie Les Joyeux de la Couronne, créé en septembre 2018 au Théâtre La Croisée des Chemins
 
Sur une idée originale de Kevin Maille
Ecriture, mise en scène, scénographie : Olivier Schmidt
Création lumières : Mickael Baranof
Création visuelle : Franck Harscouet

Distribution : 
Julien Hammer dans le rôle de Ludwig
Aurore Mazieres dans les rôles d'Elisabeth « Sissi » et de Sophie Charlotte
Julien Antonini dans les rôles de Richard Wagner et de Von Gudden
Séverine Wolff dans les rôles de Marie, de Cosima, et de Walkyrie
Olivier Schmidt dans les rôles de Page et de Richard Hornig
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog

Commenter cet article