Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Laurent Bàn

Rencontre avec Laurent Bàn
Aujourd'hui, dans la rubrique des gens passionnés et passionnants qui m'inspirent au quotidien, j'aimerais à nouveau mettre en lumière un coup de cœur artistique. Je vous en avais d'ailleurs déjà parlé à plusieurs reprises, à l'occasion de la sortie de son nouvel album, de son dernier concert parisien, et également dans le cadre de la comédie musicale "Priscilla, Folle du Désert". Il s'agit de Laurent Bàn, artiste pluridisciplinaire qui m'inspire énormément humainement, artistiquement et professionnellement, et qui a eu la gentillesse de répondre à quelques questions pour le blog.
 
-----
Qu'est-ce qui t'a donné un jour l'envie de monter sur scène et d'en faire ton métier ?
L’envie de lutter contre ma timidité !
J’étais au collège, je passais mon temps à peindre, dessiner, solitaire, et un jour une prof m’a proposé de faire le MC du spectacle du collège, je devais avoir 15 ans. J’ai tout d’abord été  surpris par sa proposition, puis j’ai pris mon courage à deux mains. J’ai créé le fil conducteur du spectacle devant 300 personnes et ce fut un succès... J’avais vaincu ma peur, j’avais surpris
Crédits Photo : Anthony Passant
tout le monde qui ne voyaient à travers moi qu’un enfant discret, solitaire.
J’ai donc eu envie de revivre cette expérience ! Comme j’aime aller au bout des choses, j’ai choisi daller le plus loin possible et au meilleur niveau.
 
Quelles sont tes influences artistiques ?
Je viens du rock et de la comédie musicale... Queen, Jesus Christ Superstar, Starmania, mais aussi tous les grands groupes rock et Hard FM des années 80 : Extreme, Van Halen, Deep Purple, AcDc, Mister Big, Skid Row...  
À présent, je me gave de bandes originales de films.
 
Quels ont été, pour toi, les moments marquants de ta carrière ?
La première fois que j’ai vu Starmania en 1991, la première fois que j’ai bossé pour Luc Plamondon dans Notre Dame de Paris en 2001, et la première fois que j’ai bossé pour Andrew Lloyd Webber pour la voix du Fantôme de l’Opéra à Londres en 2005. J’avais atteint tous mes rêves...depuis ce n’est que du bonus.
 
Si tu devais en choisir un, quel serait ton projet le plus fou jusqu’à présent ?
Le plus fou était d’assurer un premier rôle en 2013 en italien à Florence, dans Amleto, dramma musicale, alors que j’étais dans le moment le plus douloureux de ma vie... J’aurais pu tomber, j’ai préféré me relever en luttant.
 
Et quel serait le projet que tu rêves de réaliser ?
Tous les projets où je pourrais accomplir un nouveau challenge à l’autre bout du monde ou chez moi en France !
 
As-tu une belle anecdote de ta carrière à nous raconter ?
J’en ai beaucoup trop pour pouvoir le dire ici... il faudrait s’installer au zinc d’un café et prendre une nuit entière.
 
Tu as également une belle carrière à l’étranger. Y'a-t-il une vraie différence entre l'accueil du public français et celui du public à l'étranger ? 
Crédits Photo : Anthony Passant

En effet, je rempli des salles de concerts de 2000 personnes là-bas en solo et j’ai sorti 3 albums...et ici, je me fais plaisir en interprétant des rôles dans des productions diverses et variées, parfois même plus intimistes. Le public est le même partout, il y a des soirs avec et des soirs sans, ça dépends des individualités qui le composent.

 

Y'a-t-il une réaction du public qui t'a particulièrement marqué ?
Je suis marqué dès que la connexion s’installe : un partage intime entre une foule et un artiste. C’est fort et émouvant. J’ai parfois pleuré sur scène suite à cette émotion particulière. 
 
-----
Quels sont tes projets à venir, dont tu es en mesure de nous parler ?
3 concerts au Japon en septembre, un tournée à Taïwan où j’interprète Salieri dans Mozart l’Opéra Rock...
Je ne peux pas encore parler des projets qui arrivent ensuite même s’ils sont nombreux.
Il devrait y avoir quelques apparitions en coursier dans Chance ! d’Herve Devolder au Théâtre La Bruyère, et reprendre le rôle de Dick pour quelques dates durant la tournée de Priscilla, Folle du Désert début 2019.
-----

Si tu étais...

Crédits Photo : Anthony Passant

 

...un film : la trilogie "Matrix"

...une chanson : "Show must go on"
 
...un livre : toutes les bandes-dessinées "Marvel" de mon enfance
 
...un personnage : si j'étais un personnage, je serai un figure, celle du "Voyageur contemplant une mer de nuages" du célèbre tableau de Caspar David Friedrich qui date de 1818... Je serai sans doute un personnage du grand mouvement romantique du XIXe siècle, peut-être François-René de Chateaubriand ou Guy de Maupassant.
 
...une citation : "S’il faut mourir, autant vivre à en crever." - "Plutôt des remords que des regrets."
-----
Articles précédents sur Instants Spectacles :
- Découverte de Prima, le nouvel album de Laurent BAN
- Retour sur le concert de Laurent BAN au Bateau Théâtre Le Nez Rouge
- Rencontre avec Laurent Bàn, David Alexis, Jimmy Bourcereau, interprètes de la comédie musicale "Priscilla, Folle du Désert"
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog

Commenter cet article