Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Découverte en avant-première de “Prima”, le second album de Laurent Bàn

Découverte en avant-première de “Prima”, le second album de Laurent Bàn
Après l’avoir découvert dans la comédie musicale "Priscilla, Folle du Désert", et rencontré pour une première interview en compagnie de Jimmy Bourcereau et de David Alexis, j’ai eu la chance, tout récemment, de découvrir en avant-première "Prima", le nouvel album de Laurent Bàn. Sortie officielle prévue le 2 janvier 2018.
 
*****
Artiste aux multiples talents, on connaît Laurent Bàn grâce à sa performance dans ses nombreux rôles de théâtre musical et d'opéras rock : on a pu le voir notamment dans des spectacles comme “Notre Dame de Paris”,  “Zorro, le Musical”, “Le Petit Prince”, “Mozart, l’Opéra Rock”, “Hair”, “Mistinguett”, “Aladin, Faites un voeu”...et la liste est longue et impressionnante ! Et actuellement dans la comédie musicale “Priscilla, Folle du Désert”. Autant d’œuvres très différentes où l’on est bluffés par cet artiste hors du commun.
 
Après la sortie de son premier album Ante en 2005, Laurent Bàn sort aujourd’hui son second album. Prima est composé de 14 titres, dont une majorité de compositions originales et personnelles et de quelques reprises complètement réarrangées, le tout nous invitant dans son univers à coup d’envolées lyriques, de moments de douceur et d’émotion, et donnant parfois même l’impression de se laisser transporter comme dans un film dès la première écoute de l’album.
 
Laurent Bàn y évoque alors son propre parcours, dans des textes à la fois touchants, poétiques, mélodieux, restant également sur une note positive et pleine d’espoir. Il s'est entouré d’une équipe dans la même veine artistique, dont Sorel et Christophe Houssin, et l'on remarque que cet album dégage un bel esprit de famille dans sa réalisation.
 
Parmi les reprises, on y retrouve notamment une version réarrangée remarquable de “L’Assasymphonie” (“Mozart, L’Opéra Rock”), et l'on sera surpris par sa version remaniée de “Dangerous” (David Guetta) qu’il interprète avec Stacey King.
 
Avec ce second album, on sent bien que Laurent Bàn s’est investi avec passion dans sa production : les textes, la partie instrumentale et les arrangements sont extrêmement soignés, et en font un petit bijou que l’on écoute avec plaisir. Prima est une vraie réussite et j’encourage vivement à découvrir cet artiste à la voix magistrale. Cet album nous touche forcément à un moment ou à un autre, nous faisant passer par différentes émotions, et on l'écoute en boucle volontiers.
 
*****
Crédit Photo : Franck Harscouet
Crédit Photo : Franck Harscouet
Crédit Photo : Franck Harscouet

Crédit Photo : Franck Harscouet

L'Interview : Laurent Bàn répond à quelques questions pour le blog Instants Spectacles et nous parle de "Prima"...

 
Dirais-tu que cet album est une continuité de “Ante", ou est-ce quelque chose de totalement différent ?
 
Laurent Bàn : Il en est proche comme il en est également très éloigné. Je m'explique : Ante était plus une occasion à ne pas manquer. "Notre Dame de Paris" cartonnait en Asie, et j'y interprétais le rôle de Phoebus. Une somme astronomique de nouveaux fans de comédies musicales à la française m'a donné l'occasion de proposer un album essentiellement constitué de reprises (9 sur 13) réarrangées de manière très personnelle grâce à plusieurs amis (Cyril Niccolai, Erik Sitbon) qui m'ont ensuite accompagné sur scène pour le défendre.
Une occasion de chanter des chansons que j'avais déjà interprété sur scène dans plusieurs spectacles ("Déchiré", "Moi, je"; "Le Fantôme de l'Opéra"), et d'autres que je rêvais d'interpréter ("Heaven on Their Mines", "Confrontation"), mais dans des version plus rock, brutes et assez démonstratives.
 
Prima est un album plus personnel. Je ne me suis jamais senti l'âme d'un chanteur de variétés. Je n'avais jusque-là pas de velléités d'être un chanteur solo qui raconterait sa vie avec son band derrière lui.
Et puis, la vie s'est chargée de nourrir suffisamment mon parcours de coups durs et de tragédies pour que je m'autorise tout à coup une sorte de thérapie exutoire : raconter ces événements dramatiques en tirant le suc inspirateur au travers des mots, des musiques et des arrangements.
Je me suis donc investi à 1000 pour cent et ce nouveau paysage artistique m'a fortement excité. Je me suis entouré d'une équipe de confiance, d'amis proches, d'artistes que je respecte au talent évident et à la sensibilité proche de la mienne, et je me suis lancé, écrivant mes textes, composant mes mélodies, ajoutant ma touche aux arrangements, pour que ces titres deviennent une seconde peau. Les 6 reprises de l'albums ont été mâchées, malaxées, tordues dans tous les sens pour en proposer une nouvelle approche qui se fonde dans l'ensemble.
 
Comment décrirais-tu l’atmosphère de cet album ?
 
Laurent Bàn : Je voulais que chaque titre évoque un film. L'approche des titres est très cinématographique. Je me sens proche d'un rock mélodique évolutif avec des grandes envolées lyriques mais également des moments de douceurs intimistes. Je voulais qu'on ai presque l'impression parfois que je chuchote à l'oreille de l'auditeur.
C'est assez nostalgique, philosophique et percutant ! J'aime l'évocation du voyage en son moi profond, puis soudain les ruptures, les accents, les dos d'ânes ! J'aime faire vibrer et voler en éclats les murs, puis remonter doucement la couverture bien au chaud.
Je mettrai un parallèle avec les profiteroles au chocolat, du chocolat chaud et brûlant sur des voluptueuses boules de vanille glacées.
 
Qu’est-ce qu'il évoque pour toi et avec quel objectif as-tu été amené à le réaliser ?
 
Laurent Bàn : Il évoque mon maelström intérieur, mes failles et mes doutes, mes tristesses et mes espoirs. Je n'y suis pas serein, c'est sans doute l'objet qui me représente le plus. A chacun de s'y retrouver avec ses propres interprétations et inspirations.
Je suis lassé par la répétition, depuis quelques années, même si les aventures sont belles, j'ai l'impression de répéter inlassablement la même chose sur scène au travers des spectacles musicaux ou j'apparais. Il est temps de passer à autre chose d'épanouissant comme le fut le théâtre musical pour moi il y a presque 20 ans. J'y trempe le bout de mes doigts pour l'instant, peut-être un beau jour m'y glisserais-je tout entier, qui sait.
 
Peux-tu nous parler de ta collaboration avec Sorel et Christophe Houssin ​dans​ la production de cet album ?
 
Laurent Bàn : Sorel est un ami très proche, sans doute le plus proche désormais. Nous nous connaissons depuis 10 ans et on se connait par cœur avec nos failles et nos qualités. Je ne pouvais pas imaginer aborder Prima sans son appui. Nous avons créé ces titres de concert, pas à pas, de fil en aiguille. Il m'a donné le courage d'écrire mes propres textes alors qu'il a le talent pour le faire lui-même, il a refusé de poser ses mots pour me forcer à sauter le pas, et j'en suis à présent heureux. Mes textes valent ce qu'ils valent mais ils me représentent assez bien. Evoquer la perte d'êtres chers peut très vite basculer dans le pathos, je voulais m'en éloigner. J'ai parlé de mes tristesses sans les pleurs, j'ai parlé de mes amours déçues sans larmoyer, ainsi chacun traduit les textes avec sa propre expérience de vie et s'y retrouve...ou pas.
 
Christophe Houssin est un génie tranquille comme le reste de sa petite bande dont font partie Franck Harscouet qui a réalisé le graphisme de mon album et son Dupont, Kristof ! J'admire son travail depuis "La fille d'octobre" et je ne pensais qu'il aimerait collaborer avec moi. Je me suis donc réjoui de son arrivée, et notre collaboration est évidente, surprenante d'aisance et de lyrisme. Il écoute, traduit et sublime mes propositions grâce à son talent et son réseau de musiciens exceptionnels qui ont accepté de participer à Prima.
 
J'ai également appelé à la rescousse quelques voix stupéfiantes découvertes sur "Priscilla, folle du Désert" comme, entre autres, les fabulous Divas, ainsi que des touches musicales orchestrées par Karim Medejebeur ou Sylvain Ott.
 
Peux-tu nous parler du livret  illustrant “Prima” et de ta collaboration avec Franck Harscouët ?
 
Laurent Bàn : J'ai laissé Franck prendre la barre du vaisseau. Il est pour moi un artiste révolutionnaire, multitâche et incompris (pour l'instant). Si les gens pouvaient accéder à l'univers de ce mec, ils en resteraient stupéfaits par tant de folie créatrice et d'innovation délirante. C'est un honneur pour moi qu'il ait accepté de participer à ce projet et l'univers qu'il a créé pour le livret nous fait encore une fois voyager sur une autre planète...Mars sans doute. Une ambiance à la David Bowie, des tons forts, sombres avec des touches végétales et fruitées, une vraie terre de contraste et de rupture, tout à fait en phase avec l'univers musical de Prima et avec moi.  
 
Si tu devais choisir une chanson pour représenter cet album, quelle serait-elle et pourquoi ?
 
Laurent Bàn : Sans doute la première : Terre-Mère. Elle fait le lien entre l'image de la couverture de l'album et le voyage qui commence au travers de ces 14 titres. On décolle au travers d'un kaléidoscope dont chaque miroir serait l'une de mes facettes, au travers des compositions mais également des reprises totalement assumées.
 
Quels sont tes prochains projets autour de l’album ?
 
Laurent Bàn : Le présenter en écoute mais également le défendre au travers de clips vidéos / courts métrages, concerts...voir tous les supports artistiques possibles et éventuels.
 
*****

En avant-première et en accord avec Laurent Bàn, le blog Instants Spectacles vous fait découvrir 3 extraits de Prima :

Les titres de "Prima"

Terre-Mère
Paroles : Laurent Bàn
Musique : Christophe Houssin & Laurent Bàn
Arrangements : Christophe Houssin & Laurent Bàn
Avec : Kania Allard
Creep
Paroles / Musique : Thom Yorke 
Arrangements : Sorel
Kill me now
Paroles / Musique / Arrangements : Christophe Houssin 
Guitare : David Doré
I’m in love with a ghost
Paroles / Musique / Arrangements : Christophe Houssin
L’Assasymphonie
Paroles & Musique : Dove Attia, Patrice Guirao, Rodrigue Janois, Jean-Pierre Pilot, William Rousseau, Olivier Schultheis
Arrangements : Karim Medjebeur, Sorel
Tu me mets à mort
Paroles : Sorel & Laurent Bàn
Musique : Sorel
Arrangements : Sorel & Laurent Bàn
Guitare : Jean-Felix Lalanne
Avec : Chiara Di Bari, Malaurie Duffaud & Lucie Bernardoni
What’s Up ?
Paroles / Musique : Linda Perry 
Arrangements : Sorel & Laurent Bàn
Gethsemane
Paroles : Andrew Lloyd Webber
Musique : Tim Rice
Arrangements : Sylvain Ott & Sorel
La Falaise
Paroles : Laurent Bàn
Musique : Sorel & Laurent Bàn
Arrangements : Sorel, Laurent Bàn & Christophe Houssin
L’Enfant Géant
Paroles : Laurent Bàn
Musique : Christophe Houssin & Laurent Bàn
Arrangements : Christophe Houssin
La Chanson des Vieux Amants
Paroles & Musique : Jacques Brel
Arrangements : Christophe Houssin
Avec : Kania Allard, Ana Ka, Amalya, Sofia Mountassir
Dangerous
Paroles & Musique : David Guetta, Giorgio Tunfort, Sam Martin, Jason Evigan, Lindy Robbins
Arrangements : Christophe Houssin
Featuring : Stacey King, et avec Kania Allard, Ana Ka, Amalya, Sofia Mountassir
Le Rêve de Rachel
Paroles : Laurent Bàn
Musique : Laurent Bàn & Sorel
Arrangements : Laurent Bàn & Sorel
Adieu mon amour
Paroles : Laurent Bàn
Musique : Sorel & Laurent Bàn
Arrangements : Sorel & Laurent Bàn
*****
 
Où trouver l'album ?
Au merchandising de tous les concerts ou spectacles dans lesquels Laurent Bàn apparaît. Mais aussi sur tous les supports existants à partir de début 2018.

Commandes France : laurentban.fe@gmail.com
Commandes Etranger : laurent.merchandising@gmail.com
 
*****
Sortie officielle de "Prima" 
 
Le 2 janvier 2018 à Shanghai et Séoul
 
Le 23 janvier 2018 à Tokyo
 
En concert à Paris le 26 mai 2018
(mais disponible au Casino de Paris dès le 9 février)
 
*****
Dans les mois à venir...
 
En janvier 2018 à Shanghai, Laurent Bàn jouera les rôles de Léopold et de Salieri dans "Mozart, l'Opéra Rock".
 
Dès le 9 février 2018, vous pourrez le retrouver dans l'un des rôles-titre - Dick / Miss Mitzi - au Casino de Paris pour la reprise de la comédie musicale "Priscilla, folle du Désert".
Infos & Réservations sur www.casinodeparis.fr
 
Le 26 mai 2018, pour un concert spécial pour la sortie officielle de l'album à Paris,
au Bateau-Théâtre Le Nez Rouge.
Découverte en avant-première de “Prima”, le second album de Laurent Bàn
Découverte en avant-première de “Prima”, le second album de Laurent Bàn
Découverte en avant-première de “Prima”, le second album de Laurent Bàn
Découverte en avant-première de “Prima”, le second album de Laurent Bàn
Découverte en avant-première de “Prima”, le second album de Laurent Bàn

Son impressionnant parcours musical :

Laurent Bàn a enchaîné les comédies musicales depuis 1999, Opéras Rock et Théâtres Musicaux entre la France, l'Italie et l'Asie. Il a notamment joué dans :
- "Les peines de cœur d'une chatte française" (Alfredo Arias), 2 Molières dont le Meilleur Spectacle Musical 2000
- "Notre Dame de Paris", 2001-2006
- "Le Petit Prince" (Richard Cocciante, Elisabeth Anais), 2002-2008
- "Chance" (Hervé Devolder), 2003-2009
- "Il conte di Montecristo", à Rome, 2008
- "Hair", 2008-2012
- "Zorro" (Stage Entertainment) aux Folies Bergère, 2009-2010
- "Amleto, Drame Musicale", à Florence, 2013-2014
- "Aladin, Faites un vœu", au Théâtre Le Comédia, 2014-2015
- "Mistinguett", au Théâtre Le Comédia, 2015
- "Mozart, l'Opéra Rock" en Asie, 2016-2018
- "Priscilla, Folle du Désert" au Casino de Paris, 2017-2018...
 
Egalement les concerts de reprises ou de compositions (One O one, Hello, Yougatoussing) , les films et séries musicales ("Alive" en 2005, "Chante" - saison 3 & 4 en 2009-2011) et les concerts en Asie (Japon, Chine, Corée du sud...).
 
Il a également eu l'occasion de mettre en scène 4 comédies musicales au Studio International des Arts de la Scène à Paris ("West Side Story", "Hair", "Starmania", "Evita"), d'écrire et d'adapter des pièces dont "MARLENE D." au Théâtre Le Lucernaire et au Vingtième Théâtre - (Marius de la meilleure adaptation 2009) et "Le journal d'Adam & Eve".
 
Laurent a même fait la voix française du "Fantôme de l'Opéra" dans le film éponyme de Joel Schumacher en 2005.
 
 
(Cette liste n'est pas exhaustive...)
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Théâtreuse en Baskets

Saltimbanque, Runneuse, Entrepreneure... Lauriane aka la Théâtreuse en Baskets, humaine au cœur tendre, passionnée de spectacle vivant, décortique et met en lumière le Théâtre.
Voir le profil de La Théâtreuse en Baskets sur le portail Overblog

Commenter cet article